Accueil Société Régions Bruxelles

Nouvel an à Bruxelles: plus de 180 arrestations et une dizaine de véhicules incendiés

Il y a également eu 165 interventions pour l’aide médicale d’urgence, dont 50 à domicile et 115 sur la voie publique.

Temps de lecture: 3 min

La police a procédé à 154 arrestations administratives ainsi qu’à 27 arrestations judiciaires lors de la nuit du réveillon à Bruxelles, selon le bilan provisoire communiqué à 4h30 par Olivier Slosse, le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles, qui coordonne les informations pour les six zones de police. Au total, 11 voitures et un scooter ont été incendiés. Un homme a reçu un coup de couteau à la station Beekkant et ses jours sont en danger.

>Nouvel An: des feux signalés à Bruxelles, dont plusieurs à Molenbeek (vidéo)

Olivier Slosse estime que la coordination mise en place a bien fonctionné : «Les pompiers ont pu travailler en toute sécurité. Ce sont des chiffres impressionnants, mais la police est intervenue rapidement en des endroits très différents. Les problèmes n’ont pas eu le temps de prendre de l’ampleur en un même lieu. On a l’impression qu’on a réussi à éviter que la situation ne dégénère autant que l’année passée».

Les arrestations administratives peuvent par la suite être transformées en arrestations judiciaires si des éléments probants sont portés au dossier. Il y a eu 54 arrestations administratives et quatre judiciaires ainsi que quatre véhicules et un scooter incendiés sur le territoire de la zone Midi. La zone de Bruxelles-Ouest totalise 47 arrestations administratives et une arrestation judiciaire ainsi que trois voitures incendiées. Il y a eu 45 arrestations administratives et sept judiciaires sur la zone de Bruxelles-Ixelles ainsi que deux voitures incendiées. Bruxelles-Nord compte huit arrestations administratives et quatre judiciaires ainsi que deux voitures incendiées. Seules huit arrestations judiciaires ont été dénombrées sur la zone Montgomery et 3 sur la zone Marlow.

Deux policiers de la zone Midi ont été légèrement blessés pendant la soirée, mais ils ont pu reprendre leur service après avoir été soignés. Un policier de la zone Nord a été victime d’un accident de travail minime, à savoir une légère morsure d’un chien de la police.

En plus de l’homme poignardé à la station Beekkant vers 2h00 du matin, la Stib signale une série d’incidents dont des jets de projectiles, un tram qui s’est fait caillasser et dont toutes les vitres ont été cassées vers 00h22 à l’arrêt Ypres situé rue de la Forêt d’Houthulst. En outre, deux rames de métro ont été taguées à la station Erasme, un abribus dégradé sur la place Saint-Pierre à Uccle et une voiture de police sur les rails de tram pour des raisons encore non détaillées à hauteur de la place du Conseil.

Les pompiers sont intervenus pour 75 poubelles en feu et neuf feux d’appartements. Ils dénombrent 16 véhicules endommagés, en comptant les véhicules situés à proximité des voitures incendiées. Un balcon s’est également effondré avenue Sleeckx vers 02h00 à Schaerbeek alors que des personnes étaient dessus. Au total, cinq personnes ont été légèrement blessées.

Il y a également eu 165 interventions pour l’aide médicale d’urgence, dont 50 à domicile et 115 sur la voie publique. Pour le feu d’artifice, il y a eu 23 interventions et 10 évacuations par ambulances. De plus, 60 interventions dont cinq évacuations par ambulances ont été dénombrées à la soirée des Palais 10 et 12 au Heysel.

Il ne s’agit pas du bilan définitif, qui sera communiqué dans la matinée. Chaque zone de police détaillera les interventions ayant eu lieu sur sa zone.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par elias jacques, mercredi 1 janvier 2020, 13:04

    Faut se dire que flamber une voiture, ca dure plus longtemps et c'est moins cher que des feux d'artifices, d'autant que la police ne va pas se démener et que de toute façon si on retrouve les auteurs ils seront insolvables

  • Posté par Bayens Remi, mercredi 1 janvier 2020, 12:03

    Est ce que le groupement de toutes les zones de police de la région a eu son effet ou est ce que cela a empiré et que l'on a pas pu les maîtriser?

  • Posté par Derroitte-Boucquiau Justine, mercredi 1 janvier 2020, 12:03

    Même si cette expression sonore intempestive est véritablement difficile à supporter, que j'ai personnellement en horreur les tirs de pétards et autres objets éclatants voire flambants, il me semble nécessaire et même urgent, afin d'éloigner toute fossilisation stérile et tout réductionnisme intolérant, de la comprendre, non pas comme une volonté de foutre le bordel mais comme une manière (bien maladroite et fort désagréable, voire inacceptable) de prendre une place, d'imprimer dans l'espace sa propre forme en la rendant momentanément implacable et impossible à nier. Faire du bruit avec autant de fureur est une façon d'éloigner les angoisses existentielles, de rompre avec toutes les formes de silences, de faire reculer le néant et la mort (dont ses formes pernicieuses que sont l'exclusion, le désoeuvrement, l'ignorance etc) qui nous attendent au tournant de cette année (ou d'une prochaine) et/ou se perpétueront... C'est s'assurer que le monde à venir ne sera pas privé de cette lumière vitale et du son, générateur de vie, d'alliances et d'évolution ... Ce n'est après tout que la symbolique des feux d'artifice, des crackers, du bouchon de champagne, des bougies et des strass...Qui ne cède pas à cet impérieux et primal besoin de conjurer la nuit? Faire du bruit au point de faire peur pour oublier ses propres peurs, prendre en otage cette obscurité contre laquelle nous ne pouvons rien... Le but profond de ces débordements ne me semble pas être le saccage, ni même le plaisir mais l'expression d'une peur viscérale qui ne trouve pas, qui n'a pas appris à trouver de voie autre que celle-là. Il me semble urgent d'entendre le message de cette tonitruance chaotique, de percevoir l'appel derrière cette occupation sonore (et d'une certaine manière regrettable) de l'espace public. Si nous nous targuons d'être "plus cultivés, plus civilisés" etc, c'est la moindre des choses que d'activer nos cerveaux, de dépasser la gêne de nos acouphènes et d'analyser la situation autrement que par le prisme de notre mécontentement et de nos (légitimes) exaspérations. Exprimer ses angoisses de façon constructive, faire du bruit de manière positive (percussions, musique, chant etc...), dompter le néant intérieur et habiter les espaces; ça s'apprend, ça s'enseigne, ça se partage! Or l'accès à ces connaissances puis à ces apprentissages (tant des peurs primordiales que des expressions culturelles positives) n'est pas inné! (ce qui est inné c'est de faire du bruit pour attirer l'attention) Cet accès n'est pas évident pour la plupart; l'exercice de ces pratiques, de ces savoirs (y compris savoir-faire et savoir-être) sont souvent coûteux, inaccessibles (et/ou impensables au vu des prix et/ou des lieux policés/connotés où sont dispensés ces cours) ou tout bonnement absents de certaines sphères sociales et de certains quartiers. Cela malgré les efforts de certaines associations, artistes et autres, que je salue au passage. En cette année 2020 qui commence, allons-nous entendre cette profonde demande de "prendre place" et cette angoisse, ce raz-le-bol, cette sensation (souvent justifiée) de "n'être rien d'autre qu'un bruit fugace et malvenu"? Ou allons-nous mâter, criminaliser, réduire, poursuivant en cela la négation et les déficits qui ont causé tout ce remue-ménage? Si nous souhaitons que le réveillon de l'année prochaine nous prenne moins en otages, redoublons, triplons, augmentons nos efforts pour que l'éducation et l'inclusion, sous toutes ses formes, soient, deviennent, restent la priorité de nos sociétés. Bonne année à tous. Cordialement.

  • Posté par Haendel Evelyne, jeudi 2 janvier 2020, 5:33

    Ah que j'aime votre commentaire Justine! Il est juste et sonne (pour faire un certain bruit?) juste! Quel beau projet, quel bel encouragement à la compréhension, à l'inclusion! Je commence bien l'année car j'ai la chance de vous lire ce qui m'aide à lire au delà Merci

  • Posté par Haendel Evelyne, jeudi 2 janvier 2020, 5:33

    Ah que j'aime votre commentaire Justine! Il est juste et sonne (pour faire un certain bruit?) juste! Quel beau projet, quel bel encouragement à la compréhension, à l'inclusion! Je commence bien l'année car j'ai la chance de vous lire ce qui m'aide à lire au delà Merci

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo