Accueil Culture Livres

Kenan Görgün au «Soir»: «Il est illusoire de croire qu’on va avoir enfin la paix»

Dans ce thriller acéré comme une lame qu’est « Le second disciple », le Belge Kenan Görgün assène avec force et efficacité sa vision de cette crise d’identité qui mène au terrorisme.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 6 min

Attention, ce roman rugit comme une kalashnikov qui mitraille toutes nos certitudes. C’est une bombe qui explose à la figure du lecteur. Cela s’appelle Le second disciple, l’auteur se nomme Kenan Görgün et c’est sans doute le plus formidable des romans de la fin de l’année 2019. Il parle de terrorisme. Il s’interroge sur sa fabrication. Il suit Abu Brahim, le seul responsable arrêté et emprisonné d’un attentat sanglant commis sur la Grand-Place de Bruxelles, et Xavier Abu Kassem, ex-soldat belge, condamné pour violences, converti et radicalisé en prison et qui a le plan d’un nouvel attentat d’un tout nouveau style.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs