Accueil Monde Proche-Orient

Général iranien tué sur ordre de Trump: un vrai séisme régional aux répliques encore inconnues

Le général iranien Qassem Soleimani, tué à Bagdad dans un bombardement américain, était l’un des personnages les plus populaires et les plus puissants de la République islamique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

L’assassinat à Bagdad de l’Iranien Qassem Soleimani la nuit dernière par l’armée américaine fait partie de ces événements aux retombées énormes, difficiles à mesurer à brûle-pourpoint. Les éléments d’analyse et de réflexion se bousculent. En voici quelques-uns parmi les principaux.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Lombard Fernande, mercredi 21 avril 2021, 16:53

    "...considéré comme un adversaire redouté des Etats-Unis et de ses alliés..." . . . . . . Les Etats-Unis n'ont pas d'alliés. Des vassaux, des larbins, des laquais , des hommes de main, des contraints ... des soumis quoi...

  • Posté par Denoel Xaviet, samedi 4 janvier 2020, 14:26

    En tuant l'homme, les USA n'ont fait que renforcer le symbole. Tenter d'arrêter la violence par la violence pour trouver la paix est un non sens. Le lobby de la guerre a gagné une bataille au détriment de la plus grande partie des populations du Moyen-Orient qui n'aspire qu'à la paix. Le prix à payer pourrait être élevé ...

  • Posté par Wauters nicole, vendredi 3 janvier 2020, 20:54

    Ce type etait un illuminé sans coeur ni loi, qui était avant tout contre le peuple Iranien! Il ne meritait aucunement le titre militaire de "général" que les médias emploient sans cesse!!! Ce névrosé mystique a bestialement tué plus de 1500 jeunes contestataires Iraniens avec ses chiens fidèles devant les yeux de leurs parents. Ce preneur d'otages s'est échappé facilement de la justice des hommes! Sachez que une grande majorité de la population approuve la décision de l'administration américaine dont les démocrates Iraniens en premier!

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 3 janvier 2020, 21:23

    Personne ne peut, jamais justifier le meurtre d'un homme, qu'il s'agisse d'un quidam révolté ou d'un général, la question n'est pas non plus celle du nombre. La question est celle de la méthode. La question est que si l'on considère assez sottement du reste (le régime iranien est toujours en place, aussi féroce qu'il l'était hier!) que cela règle que quoique ce soit, on ne vaut soi même guère mieux que ce général. Et on ne fait en rien progresser l'humanité, seule qui compte.

  • Posté par Ask Just, vendredi 3 janvier 2020, 20:01

    Un monstre assassine par les sbires d'un autre monstre. Cet attentat (puisque c'est ainsi qu'il sera présenté par l'autre bloc) en appellera d'autres. Périront encore nombre de victimes collatérales. La sagesse n'appellerait elle pas à interdire l'accès au pouvoir à ce type de psychopathe?

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs