Accueil Monde Amériques

Les Amérindiens dans le viseur des gendarmes canadiens

La Gendarmerie royale du Canada a violemment arrêté un groupe d’Amérindiens qui protestaient contre le projet de construction d’un immense pipeline sur leurs terres. Un an plus tard, le pays a découvert que les forces de l’ordre avaient reçu l’ordre de les abattre en cas de résistance.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Qui aurait cru qu’à 48 ans, le Premier ministre canadien Justin Trudeau aimait toujours jouer aux cow-boys et aux Indiens ? Voici la version d’un western glacé vu d’Ottawa. Dans le rôle des gentils, la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Dans le rôle des méchants, une tribu de 2.500 Amérindiens du Nord de la Colombie-britannique, les Wet’suwet’en. Au cours de l’année 2018, les Wet’suwet’en ont érigé un barrage pour empêcher la construction d’un pipeline de 670 km qui passerait sur leurs terres, pour rejoindre un terminal méthanier en Colombie-britannique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs