La réponse de l’Iran à l’assassinat du général Soleimani sera «militaire», selon un conseiller de l’ayatollah

La réponse de l’Iran à l’assassinat du général Soleimani sera «militaire», selon un conseiller de l’ayatollah
AFP

La réponse de l’Iran à l’assassinat du général Qassem Soleimani, tué vendredi par une frappe américaine à Bagdad, « sera militaire », assure un conseiller du guide suprême iranien dans une interview accordée dimanche à la chaîne iranienne CNN.

« La réponse sera assurément militaire et contre des sites militaires », déclare à CNN le général de brigade Hossein Dehghan, conseiller militaire de l’ayatollah Ali Khamenei. « L’Iran ne cherche pas la guerre mais est prêt à faire face à toute situation », a déclaré de son côté le porte-parole des Affaires étrangères iranien Abbas Moussavi lors d’une conférence de presse à Téhéran.

Les dirigeants de la République islamique s’efforceront de répondre à l’assassinat de Soleimani « d’une façon qui fera regretter à l’ennemi son geste mais aussi, autant que possible d’une façon qui n’entraînera pas la nation iranienne dans une guerre », a-t-il ajouté.

« C’est l’Amérique qui a commencé la guerre », déclare à CNN le général Dehghan selon la transcription en anglais de cet entretien réalisé en persan. « En conséquence, ils doivent accepter que les réactions seront adaptées à leurs actes », ajoute-t-il. « La seule chose qui puisse mettre un terme à ce moment guerrier est que les Américains reçoivent un coup égal à celui qu’ils ont porté », déclare encore cet ancien ministre de la Défense.

« Une vengeance implacable »

L’ayatollah Khamenei a promis vendredi qu’une « vengeance implacable » attendait les Etats-Unis après l’assassinat de Soleimani.

Le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a averti dimanche que l’armée américaine allait « payer le prix » pour avoir tué le général iranien Qassem Soleimani et un haut commandant irakien dans une frappe vendredi en Irak. « C’est l’armée américaine qui les a tués, et c’est elle qui va en payer le prix », a mis en garde dans une allocution télévisée, le chef du mouvement pro-iranien. « Le juste châtiment, (visera, ndlr) la présence militaire américaine dans la région », a-t-il averti. « Les bases militaires américaines, les navires militaires, chaque officier et soldat dans la région ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous