Accueil Monde Europe

Espagne: Pedro Sanchez, le résistant résilient aux portes du pouvoir

Sur le point d’être élu président du gouvernement, le socialiste Pedro Sanchez a dû surmonter de nombreux obstacles, tant parmi les siens que contre ses adversaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Au soir du 1er octobre 2016, lorsque la vieille garde du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) met dehors son propre secrétaire général, Pedro Sanchez, au terme d’une journée politique sanglante, peu s’en seraient remis. « J’ai commencé à prendre conscience de la capacité de résistance que je pouvais avoir, car elle avait été éprouvée durant tous ces mois antérieurs. Jamais je ne m’étais retrouvé dans des situations aussi traumatisantes et j’ignorais comment j’allais réagir dans ces conditions d’intimidation, de pression, d’agitation et finalement de démission forcée. » En quelques mots, Pedro Sanchez expose dans son livre sorti en février dernier, Manuel de résistance, ce qui a probablement commencé à le forger, poussé à se recouvrir d’une carapace de résistant, de « résilient », relève un observateur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Naeije Robert, lundi 6 janvier 2020, 9:11

    Les fondateurs de Podemos ont été longuement formés à la révolution "bolivarienne" au Venezuela. Sanchez est un politicien habile et bien intentionné, mais au-delà de la problématique catalane et malgré le paravent de l'UE, il pourrait être contraint à des concessions extrêmement néfastes pour l'économie espagnole.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs