Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: les partis dans le confessional des informateurs

Avec ou sans Bart De Wever ? Les libéraux flamands n’ont toujours pas tranché.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les informateurs Bouchez et Coens ont entamé la consultation des dix partis susceptibles de participer à un gouvernement (tous sauf les extrêmes) lundi, leur exposant la note de travail qu’ils ont rédigée. A charge pour chaque formation de dire, pour la fin de la semaine, s’il accepte ou non de s’engager dans une vraie négociation gouvernementale sur cette base. Une question essentielle étant de savoir si Bart De Wever, qui prend des contacts en coulisses, parvient à ériger un « front flamand ».

Comprenez : si VLD et CD&V disent ne pas vouloir monter dans un gouvernement sans la N-VA. L’option qui tient la corde n’est toutefois pas celle-là, mais celle d’une coalition regroupant rouges, bleus, verts et le CD&V. Au bureau du VLD lundi, les libéraux flamands n’ont toutefois pas tranché. Sur le mode : c’est aux informateurs de proposer une formule (avec ou sans la N-VA), sur laquelle le VLD se prononcera alors, lui qui « n’a pas d’exclusive ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs