Exécution de Soleimani: l’Iran classe «terroristes» toutes les forces américaines

«
Mort à l’Amérique
» ont scandalé les parlementaires.
« Mort à l’Amérique » ont scandalé les parlementaires. - AFP

Le Parlement iranien a adopté mardi en urgence une loi classant toutes les forces armées américaines comme « terroristes » après l’assassinat en Irak du général Qassem Soleimani par une frappe américaine.

Les députés ont amendé une loi récente qui déclarait « terroristes » les forces américaines déployées de la Corne de l’Afrique à l’Asie centrale en passant par le Moyen-Orient. Le nouveau texte étend cette dénomination au Pentagone, à l’ensemble des forces américaines, aux responsables de l’assassinat de Soleimani, et à toute personne physique ou morale impliquée dans sa mort.

La portée de cet amendement, voté alors que Soleimani doit être enterré dans sa ville natale de Kerman (sud-est de l’Iran) apparaît d’abord symbolique. Le texte de loi amendé mardi avait été adopté initialement en avril 2019. Il déclare notamment que l’Iran « considère le régime des Etats-Unis comme un Etat parrain du terrorisme ».

Il avait été présenté à l’époque comme une « mesure de réciprocité » après que Washington eut décidé de classer les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique, sur la liste américaine des « organisations terroristes étrangères ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous