Accueil Société Régions Bruxelles

Saint-Josse: «Ces affiches stigmatisent les prostituées»

Le conseiller Ahmed Mouhssin dépose trois plaintes contre l’affichage de fermeture de carrées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Des affiches pour annoncer la fermeture des carrées de Saint-Josse comme celle d’un café, cela semble logique. Par contre, que ces affiches placardées sur les vitrines indiquent le nom, l’origine et le statut administratif de l’occupante, cela ne passe pas aux yeux du conseiller communal de l’opposition, Ahmed Mouhssin (Ecolo). Il a déposé trois plaintes contre cette pratique.

Depuis quatre mois, le bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir (PS), applique à la lettre le règlement d’urbanisme et de police voté en 2011 dans sa commune et à Schaerbeek. Une quarantaine de sanctions ont ainsi été prises contre les carrées qui n’étaient pas en ordre. Les certificats de conformité ont été retirés à certaines prostituées qui soit n’étaient pas en ordre de séjour, soit sous-louaient leur emplacement, ce qui n’est pas autorisé dans le règlement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs