Brexit: le Royaume-Uni devra faire preuve de «flexibilité» dans les négociations, selon Macron

Brexit: le Royaume-Uni devra faire preuve de «flexibilité» dans les négociations, selon Macron
EPA

Emmanuel Macron a estimé mardi que le Royaume-Uni devra faire preuve de « flexibilité » dans la nouvelle phase de négociations avec l’Union européenne s’il veut respecter « le calendrier ambitieux » qu’il s’est fixé pour sortir de l’UE d’ici fin 2020.

« Le Royaume-Uni souhaite une négociation courte achevée d’ici fin 2020. Il lui reviendra ainsi de faire preuve, dans la négociation, d’une flexibilité cohérente avec cet ancrage européen et avec ce calendrier ambitieux », a déclaré le président français en recevant à déjeuner le Premier ministre croate Andrej Plenkovic à l’Elysée. « Il s’agira d’une négociation complexe qui doit être abordée avec tout le sang-froid de notre négociateur, Michel Barnier », a ajouté Emmanuel Macron.

Le compromis de divorce avec Londres prévoit une période de transition jusqu’à fin 2020, prolongeable jusqu’à deux ans, afin d’éviter une rupture brutale, chaotique pour l’économie, si le Royaume-Uni et l’UE n’arrivaient pas à conclure, dans ce laps de temps, le complexe accord qui régira leur relation commerciale sur le long terme.

Mais le Premier ministre britannique Boris Johnson a exclu en décembre toute prolongation de cette période de transition.

Faire du sommet de Zagreb « un succès pour l’Europe »

Ces négociations seront l’un des points forts de la présidence semestrielle de l’UE par la Croatie jusqu’au 1er juillet. Andrej Plenkovic a exprimé le souhait de parvenir à un accord « réaliste » qui permette d’« avoir les meilleures relations entre l’UE et le Royaume-Uni ».

L’une des autres priorités croates est l’ouverture des négociations d’adhésion à l’UE de la Macédoine du Nord et de l’Albanie, qui a été bloquée lors du dernier Conseil européen d’octobre, en particulier par la France qui souhaite une réforme du processus d’adhésion avant un nouvel élargissement. « La Commission fera des propositions très prochainement et l’adoption de cette nouvelle méthodologie dans ses grandes lignes politiques est à mes yeux un préalable à l’ouverture de négociations d’adhésion », a précisé Emmanuel Macron.

Il a assuré de « la volonté de la France de faire du sommet de Zagreb » sur l’élargissement, prévu en mai, « un succès pour l’Europe ».

Le président français, qui se rendra à cette réunion, a exprimé l’intention de faire aussi prochainement une visite en Croatie afin de renforcer les relations bilatérales.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTS325FA

    Le coronavirus en 15 questions

  2. Ce lundi, le Roi a reçu Maxime Prévot (CDH), Meyrem Almaci (Groen) puis Bart De Wever (N-VA). © Belga.

    Négociations fédérales: l’option des gouvernements «Canada dry»

  3. Ne pas consulter le médecin ou le dentiste peut conduire à un surcoût, pour le patient comme pour le système de soins de santé.

    Un Belge sur 20 ne va pas chez le médecin et se met en danger

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: la Belgique en plein «catch 22»

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite