Accueil Culture Cinéma

«1917», une prouesse technique et un grand moment de cinéma

Dans « 1917 », tout juste auréolé de deux Golden Globes, Sam Mendes fait le choix audacieux de tourner en un long plan continu. Explications.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Une course contre la mort et pour la vie pendant près de deux heures ininterrompues. Des paysages à la fois paisibles et effrayants. Un rythme soutenu qui impose au film sa narration. 1917 de Sam Mendes (American Beauty, Skyfall) est un film atypique, imaginé comme un long plan-séquence (entendez un plan unique, filmé en continu, sans jamais arrêter la caméra). Un pari un peu fou, assez rare dans une industrie du cinéma souvent conventionnelle, qui donne au film tout son sel.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pierre Lison, mercredi 8 janvier 2020, 12:27

    Pas de caque ou casques sans jugulaire ! C’est du cinéma.

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs