Accueil Belgique

«La sixième réforme de l’Etat ne peut être un terminus», affirme Jan Peumans

Le président du Parlement flamand a pris la parole à l’hôtel de Ville de Bruxelles devant le gratin flamand et des représentants des autres entités.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le président du Parlement flamand Jan Peumans (N-VA) a joint samedi sa voix à celle du ministre-président Geert Bourgeois, le premier nationaliste à occuper cette fonction, pour réclamer davantage d’autonomie pour la Flandre, en ce jour de la Fête de la Communauté flamande.

«La 6ème réforme de l’Etat (actuellement mise en oeuvre) ne peut être le terminus» et la Flandre, en tant que «partenaire le plus fort» dans la construction belge, a «le droit et le devoir d’imposer encore davantage d’autonomie», a-t-il affirmé dans un discours prononcé à l’hôtel de Ville de Bruxelles en présence du gratin du monde politique et socio-économique flamand, mais aussi de représentants du fédéral et des autres entités, francophones et germanophones.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs