Accueil Belgique Politique

Seuls 16% des électeurs flamands veulent la scission du pays

Selon un sondage de Knack, 22 % des électeurs du Vlaams Belang sont même en faveur d’un retour à l’Etat unitaire.

Temps de lecture: 2 min

Le vote du 26 mai dernier, qui s’est largement porté sur des formations nationalistes pourrait laisser croire que le sentiment nationaliste gagne du terrain en Flandre. Un sondage de l’hebdomadaire Knack, réalisé juste après les élections (entre le 3 et le 24 juin 2019) apporte un éclairage très différent. Ainsi, seuls 16 % des électeurs flamands seraient favorables à l’indépendance. Et ce chiffre ne serait en hausse que de 1 % par rapport à 2014.

Plus surprenant, la cause nationaliste n’est pas du tout majoritaire au sein des formations qui militent pour la fin du pays. Ainsi, les « indépendantistes » ne seraient que 25 % à la N-VA et 30 % au Vlaams Belang. Plus surprenant, il existe au sein de ces formations des partisans du retour à l’état unitaire. Ils sont 12 % à la N-VA et même 22 % au Vlaams Belang. Il semble que ce ne soient pas les questions institutionnelles qui ont attiré les électeurs vers ces partis, mais les points de programme liés à la migration. Tous partis confondus, ce thème était considéré comme déterminant pour 28 % des électeurs en 2014. La proportion passe à 44 % lors des élections du 26 mai.

Une autre idée reçue voudrait que les réseaux sociaux aient joué un rôle majeur dans le dernier scrutin. Le sondage tend à relativiser cette assertion. Ainsi, la page Facebook ou des messages sur ces réseaux n’a influencé que 10 % des électeurs. Sur les autres plateformes (Twitter, Instagram, Pinterest) le taux d’influence n’a été que de 4 %. Les débats radio et télévisés, la presse écrite et les conversations entre amis et collègues ont joué un rôle bien plus déterminant.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par VANDEWALLE Alain, jeudi 9 janvier 2020, 8:14

    Cette volonté de séparation communautaire est surtout voulue pour une cause économique je crois. Les flamands payent pour les wallons ! Si cela se fait, envisage-t-on la séparation de la Flandre Orientale de la Flandre Occidentale pour la même raison. Et ensuite : la ville de Gand et celle d'Anvers jusqu'à la maison du politicien à l'origine de cette volonté et celle de son voisin ? A ce moment, qui paiera les impôts pour continuer à enrichir ce politicien ? :)

  • Posté par VANDEWALLE Alain, jeudi 9 janvier 2020, 8:14

    Cette volonté de séparation communautaire est surtout voulue pour une cause économique je crois. Les flamands payent pour les wallons ! Si cela se fait, envisage-t-on la séparation de la Flandre Orientale de la Flandre Occidentale pour la même raison. Et ensuite : la ville de Gand et celle d'Anvers jusqu'à la maison du politicien à l'origine de cette volonté et celle de son voisin ? A ce moment, qui paiera les impôts pour continuer à enrichir ce politicien ? :)

  • Posté par Lefèvre Jean-Luc, mercredi 8 janvier 2020, 18:26

    Un sondage de juin 2019 dont les résultats sont communiqués en janvier 2020??? Bel exemple d'archéologie politique! Une seule question: comment expliquer l'exhumation de ces résultats "surprenants" quelques jours avant la fin (?) de la mission des informateurs royaux? Un encouragement explicite à convoquer de nouveau l'électeur dans les prochaines semaines? Un encouragement à former le gouvernement avec la N-VA et même le Belang dans un grand esprit Bisounours? Une manière de rassurer le roi Philippe quant à la solidité granitique de son trône?

  • Posté par Debrabander Jean, mercredi 8 janvier 2020, 16:19

    oups ! tiens

  • Posté par Jacques Benoit, mercredi 8 janvier 2020, 16:13

    Cotoyant constament des gens de tout le pays, je ne suis pas du tout étonné du résultat. En Wallonie nous avons souvent tendance, influencés en cela par une grande majorité de la presse, à placer les actes et décisions flamandes en fonction de nous. En fait aucune région n'est un bloc uni, chacun essaye de vivre sa vie au mieux et fait des choix en fonction. Choix que je ne partage pas toujours ni au Nord ni au Sud par contre une chose est évidente, mieux vaut suivre le modèle économique flamand que wallon.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs