Méthodes «créatives» pour renvoyer des étrangers: Francken ne sera pas tenu de s’expliquer devant le Parlement

Méthodes «créatives» pour renvoyer des étrangers: Francken ne sera pas tenu de s’expliquer devant le Parlement
Belga

Quelques semaines après l’incendie volontaire provoqué à Bilzen dans un futur centre d’accueil pour demandeurs d’asile, De Morgen rendait compte d’un meeting tenu par Theo Francken dans une autre ville inquiétée par l’arrivée d’un centre : Beveren. Entre autres « fake news », exagérations et attaques à l’encontre des magistrats francophones du conseil du contentieux des étrangers, l’ancien secrétaire d’Etat à l’Asile et à la migration se vantait d’avoir su se montrer « créatifs » pour renvoyer les criminels en situation irrégulière : « Je ne vous dirai pas comment, parce que sinon j’aurais des problèmes. Mais j’écrirai un jour un livre à ce propos, quand les faits seront prescrits. »

Interrogée par le Parlement, la ministre Maggie De Block avait par la suite assuré que ses services n’avaient pas trouvé d’irrégularité dans les renvois opérés sous son prédécesseur. Insatisfait de la réponse, Groen réclamait mercredi après-midi que le député Francken vienne s’expliquer sur sa sortie devant la commission Intérieur.

Une demande « exagérée » taclée par les N-VA Koen Metsu et Steven Vandeput : « On a d’autres choses à faire. » La veille Theo Francken avait pris la peine de publier « sa réponse » sur sa page Facebook, dénonçant une « chasse aux sorcières ». Il y évoque notamment des échanges diplomatiques et renvoie vers l’Office des étrangers. « Insuffisant », maintient Wouter De Vriendt (Groen), soutenu par le PTB-PVDA Gaby Colebunder : « On sait que la N-VA se permet de ne pas toujours être correcte au niveau scientifique mais un ex secrétaire d’Etat est censé parler de la réalité. Si Francken parle de méthode créative, il doit venir se justifier. S’il a dit la vérité, il y a eu violation des pratiques de notre Etat de droit. S’il ment, il y a aussi un problème car cela met l’Etat de droit en danger. »

La demande a été rejetée par 6 voix contre 7.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous