Accueil Immo

Comment le «crowdlending» booste l’immobilier

Encore expérimental il y a un an ou deux, le crowdlending est aujourd’hui entré dans les mœurs immobilières. Il s’avère, en effet, très utile pour monter le financement d’un projet résidentiel et les promoteurs, de plus en plus nombreux, ne se privent plus de faire appel à lui.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Pour réaliser la transformation de l’ancien couvent du Gesù en face du Botanique à Bruxelles, le groupe VVD Project Development a fait appel à du financement participatif. Il a levé 2 millions d’euros sur un investissement total de 12,7 millions. De son côté, la société carolorégienne Cayman est en train de réunir entre 2,4 et 4 millions pour financer en partie un nouvel hôtel au centre de Gand. Le groupe Horizon de l’entrepreneur Laurent Minguet a rassemblé 2 millions d’euros, lui aussi via internet. Ce montant complète le financement d’un nouveau quartier à Fléron comprenant 35 appartements et 17 maisons…

Les exemples de ce type se sont multipliés ces derniers mois. 2019 fut sans conteste l’année du mariage entre la promotion immobilière et le crowdlending.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs