Accueil Belgique Politique

Faut-il débattre avec l’extrême droite? Risqué mais pas voué à l’échec

Raoul Hedebouw estime que les élus doivent se confronter avec l’extrême droite. Sur la scène politique francophone, il est plutôt isolé, mais les experts estiment que le débat peut parfois s’avérer intéressant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Linterview de Raoul Hedebouw dans Le Soir en a surpris beaucoup. Loin de regretter la photo où son président, Peter Mertens, posait avec le leader du Vlaams Belang Tom Van Grieken, en marge d’un débat tendu entre les deux hommes, le porte-parole et principale figure du PTB côté francophone assume. « Partout où elle existe, il faut aller débattre contre l’extrême droite, sinon on ne gagnera jamais le combat. Nous n’avons pas le choix, il faut aller combattre ces partis au corps-à-corps avec des arguments politiques. C’est facile de rester entre partis francophones. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par LAFONTAINE Michael, jeudi 9 janvier 2020, 7:54

    Je me range derrière l'avis de Jean Faniel. Lors du débat présidentiel français de l'entre-deux tours, Marine Le Pen avait une chance unique de donner du crédit à son message politique. Elle n'en a pas saisi l'opportunité, restant dans une posture de "discussion de comptoir", insuffisante que pour cacher le vide abyssal de son programme et ses propres contradictions. Il est donc capital de confronter l'extrême-droite avec ses propres contradictions. De plus, les réseaux sociaux ont rompu d'une certaine façon ce cordon sanitaire. L'espace y est libre pour véhiculer l'ensemble des opinions. Le dernier scrutin a d'ailleurs montré l'impact de ces réseaux sur le choix VB en Flandre. Les médias mainstream se doivent donc de donner des espaces de réponses adéquats pour permettre de contrer ces phénomènes.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 8 janvier 2020, 21:34

    Le Vlaams Belang veut limiter l'immigration: c'est une lourde erreur, mais cela ne justifie pas un "cordon sanitaire". Pour le reste, ce parti prône une politique très à gauche sur le plan socio-économique, mais un peu moins quand même que le PTB, bien plus dangereux encore car franchement communiste.

  • Posté par Lacroix André, mercredi 8 janvier 2020, 20:38

    Ils se retranchent tous derrière des arguments infondés . C'est en se mettant la tête dans le sable qu'on fait le jeu de l'extrême droite . Dans leur logique , vont-ils interdire aux élus du Vlaams Belang de siéger au parlement , d'y faire des interventions , de voter ? En fait , ils enragent de voir que le PTB a été le seul parti à avoir le courage d'affronter de face l'extrême droite belge et ses thèses nauséabondes . Mais on comprendra plus facilement les critiques de Monsieur Bouchez dont le parti s'est fait le champion des courbettes devant la NV-A , cette alliée déclarée du Vlaams Belang ( pour rappel , c'est Mr Francken qui reconnaissait inspirer sa politique des thèses du VB .) .

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs