Voiture électrique: Bruxelles doit passer de 17 à 100 bornes de recharge d’ici l’été

Charger sa voiture électrique en rue à Bruxelles
? Aujourd’hui, c’est un casse-tête. Dans les mois et les années à venir, ce sera sans doute banal.
Charger sa voiture électrique en rue à Bruxelles ? Aujourd’hui, c’est un casse-tête. Dans les mois et les années à venir, ce sera sans doute banal. - Belga.

Dans un avenir assez proche, la voiture électrique est censée remplacer, en partie du moins, le parc d’autos à moteur thermique, singulièrement dans les grandes villes, minées par la pollution. Ainsi, le nouveau gouvernement bruxellois compte-t-il programmer le bannissement du diesel en 2030 et de l’essence en 2035, par amplification de la zone de basses émissions. Dix à quinze ans, c’est presque demain. Or l’électrique n’a toujours pas réellement décollé. Alors que, parfaitement adapté à la mobilité urbaine, il aurait dû se déployer plus vite à Bruxelles qu’ailleurs dans le pays, seules 1.009 voitures (soit 11,4 % du total) de ce genre y ont été immatriculées l’an dernier. La Flandre (74,2 %) se taille toujours la part du lion.

Il n’y a actuellement que 17 bornes de recharge, alors que la Région bruxelloise aurait dû en compter au moins 100 avant la dernière Saint-Sylvestre. Les ministres bruxellois Alain Maron (Ecolo) et Elke Van den Brandt (Groen), l’assurent : le nombre de bornes va être augmenté à 100. «  Ce sera fait d’ici l’été, comme pourront le voir les Bruxellois. Ceux-ci pourront solliciter l’opérateur Pitpoint pour installer des points additionnels près de chez eux. »

► Tous les détails et toutes les explications sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous