NBA: Denver écoeure Dallas, Harden et Young font le show avec Houston (vidéos)

afp
afp

Deux jours après avoir «passé» 47 points, nouveau record personnel en NBA, face à Atlanta, Nikola Jokic a torpillé Dallas sur son terrain.

Le pivot serbe des Nuggets a marqué 33 points, dont 21 dans le seul 3e quart-temps. Il a surtout inscrit le panier de la victoire à huit secondes de la sirène.

Le «Joker» n’a pas fait de détails pour offrir à Denver, 2e de la conférence Ouest, sa 26e victoire de la saison. Il a effacé sans mal dans la raquette deux joueurs de Dallas, Dwight Powell et Dorian Finney-Smith.

«Je voulais juste qu’on me donne le ballon pour marquer, je suis resté agressif durant tout le match, même quand j’ai manqué quelques paniers faciles en début de rencontre», a-t-il constaté.

Dallas était privé pour le cinquième match de suite de son pivot letton Kristaps Porzingis, blessé à un genou.

Les «Mavs» (6e, 23 v-14 d) ont pourtant failli s’imposer grâce à l’inévitable Luka Doncic.

Le Slovène, candidat au titre de MVP (meilleur joueur de la saison), a flirté avec le «triple double» (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec 27 points, dix passes décisives et neuf rebonds.

«Mais notre défense lui a compliqué la tâche, surtout en fin de match», s’est félicité Jokic.

Harden et Young dans l’histoire

James Harden et Trae Young se sont tous les deux offerts un «triple double» lors de la victoire de Houston à Atlanta 122 à 115 et ils ont tous les deux dépassé le seuil des 40 points, du jamais vu dans l’histoire de la NBA.

Harden, meilleur marqueur du Championnat 2019-20, a inscrit 41 points, dont 22 durant le premier quart-temps, avec une efficacité toujours aussi famélique (9 sur 34 au tir, 4 sur 20 à trois points).

Young, qui dispute à 21 ans sa deuxième saison NBA, a fait douter jusqu’au bout les Rockets avec ses 42 points, 13 rebonds et dix passes décisives.

Sans Russell Westbrook, laissé au repos, Houston (3e, 25 v-11 d) a vu Atlanta, lanterne rouge de la conférence Est, revenir à trois points dans le «money time» (108-105), avant une dernière accélaration d’Harden.

Soirées animées à Boston et Indianapolis

Pour la première fois dans sa carrière, Kemba Walker a été exclu d’un match NBA lors de la défaite à domicile de son équipe, Boston, face à San Antonio (129-114).

Le meneur des Celtics a écopé durant un 3e quart-temps très disputé d’une seconde faute technique pour avoir critiqué une décision arbitrale, puis insulté l’arbitre principal.

«C’est la première fois de toute ma vie que je suis exclu d’un match», s’est-il défendu.

A Indianapolis, Jimmy Butler et T.J. Warren ont failli en venir aux mains lors de la victoire de Miami sur le parquet des Pacers (122-108).

Warren a été exclu après un énième accrochage entre les deux joueurs et Butler, très provocateur, lui a déjà donné rendez-vous pour le prochain match entre les deux équipes le 20 mars.

«Il n’a pas mon niveau, je vais l’écraser à chaque fois qu’on se rencontrera», a assuré Butler qui a permis à Miami de consolider sa surprenante 2e place à l’Est (27 v-10 d).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous