Les magistrats et avocats lancent un nouveau «cri d’alarme» aux informateurs royaux

Les magistrats et avocats lancent un nouveau «cri d’alarme» aux informateurs royaux

Le fait est rarissime. » Dans une lettre de revendication commune, associations, syndicats, ordres et institutions de magistrats et d’avocats de tout le pays s’adressent jeudi aux informateurs royaux. Joachim Coens et Georges-Louis Bouchez doivent remettre leur rapport au Roi lundi.

Certaines des institutions qui remettent la pression cette semaine avaient déjà lancé « un cri d’alarme » l’été dernier, adressé à l’époque aux informateurs Reynders et Vande Lanotte (Le Soir du 12 juillet). Une initiative qui faisait suite au mouvement « l’État de droit, j’y crois », lancée au cours de la campagne électorale des élections fédérales. Aujourd’hui, les revendications ont peu évolué, mais le mouvement s’est élargi, notamment à l’Ordre des barreaux néerlandophones.

Les 12 organisations signataires ont six revendications, parmi lesquelles d’instituer une justice plus accessible, le respect des cadres du personnel ou encore l’autonomie de gestion. Les voici :

Sorry, the PDF couldn't be displayed

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous