Cette pomme a tout pour séduire !

Son nom résonne comme celui d’un cocktail couleur grenadine, son goût sucré fait craquer des millions de gourmands aux quatre coins du globe. Voilà plus de 20 ans que la Pink Lady® séduit. Retour sur l’origine de cette incroyable pomme.

Cultivée en Europe depuis plus de 20 ans, la Pink Lady® revient chaque année dans nos paniers, vêtue de sa couleur unique. Ses qualités, esthétiques et aromatiques, cette pomme les doit au croisement naturel des deux variétés dont elle est issue : la Golden Delicious et la Lady Williams. Une union à laquelle elle doit sa teinte caractéristique, sa chair juteuse, son croquant, son équilibre sucre/acide, ses arômes de miel, de rose et d’épices…
Quant à son nom, il est tiré du roman « The Cruel Sea » de Nicholas Montsarrat, dans lequel le héros déguste un cocktail éponyme.

Un épanouissement sur des terres d’exception

Les atouts si caractéristiques de la Pink Lady® sont entretenus par le respect de règles strictes d’un cahier des charges. Ainsi, une attention particulière est portée aux conditions climatiques dans lesquelles elle grandit. Ses arbres poussent en Europe, depuis le milieu des années 1990, et plus précisément dans le Sud-Est, le Sud-Ouest et le Val de Loire en France mais aussi en Italie (en Émilie-Romagne et au Sud-Tyrol) et en Espagne (en Catalogne). La Pink Lady® ne s’épanouit en effet que sur des terroirs d’exception, caractérisés par une qualité de sol adapté (non fatigué et non inondable) et une forte exposition au soleil.

700 heures de travail par hectare

Sa force, la Pink Lady® la puise aussi chez ceux qui la cultivent. Des pomiculteurs passionnés, sélectionnés pour leur engagement responsable, dont le savoir-faire garantit ses qualités exceptionnelles. Des passionnés qui, surtout, lui consacrent du temps, beaucoup de temps. Une pomme Pink Lady® met sept mois avant d’atteindre sa maturité et être cueillie. On estime qu’il faut consacrer environ 700 heures de travail pour soigner un hectare de pommes Pink Lady®, soit 20 % de plus que pour d’autres variétés !

En quoi consistent ces petits soins ? Taille des arbres, effeuillage, arrosage, cueillette, rien n’est laissé au hasard. Voyez son teint, par exemple… Pour obtenir son « titre », la Lady ® doit être rose sur ses deux tiers. Pour renforcer cette coloration, à la fin de l’été les pomiculteurs enlèvent à la main les feuilles superflues pour que les fruits profitent mieux de l’exposition au soleil. Une façon aussi d’encore mieux les choyer et favoriser leur jolie couleur.

Oserez-vous le bouquet de fleurs rehaussé d’une pomme ?

Outre sa couleur et son goût, la Pink Lady® se distingue des autres pommes dans les étals par son autocollant en forme de cœur, garant de sa qualité. En effet, seules les pommes respectant un cahier des charges exigeant arboreront le précieux logo. Pour l’anecdote, en 1998, un pomiculteur aurait offert à sa chère et tendre un cadeau de Saint-Valentin original : un bouquet de fleurs rehaussé d’une pomme Pink Lady®. Un geste qui aurait conquis l’heureuse élue et donné naissance à son logo. La Pink Lady® est depuis associée à la séduction et au romantisme. Bref, à l’Amour !

La UneLe fil info Partager