Accueil Société

Harry et Meghan: le destin contrarié de ceux qui coupent le cordon royal

La reine Elizabeth II a la mémoire longue et impitoyable. Face à toute rébellion qui pourrait menacer la cohésion de la monarchie, elle a recours à la même technique que ses aïeux : une main de fer dans un gant de velours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

L’Histoire de la royauté britannique repasse toujours les plats, fussent-ils faisandés. Après l’annonce par Harry et Meghan de leur retrait de la famille royale, le couple hautement médiatisé risque de partager le sort peu enviable de tous ceux qui ont coupé le cordon ombilical avec le noyau dur du clan Windsor.

D’autant que la reine Elizabeth II, qui s’est déclarée « attristée », n’avait pas été prévenue de la décision du duc et de la duchesse du Sussex, de jeter l’éponge.

Le problème n’est pas de pardonner ce genre de choses ; le problème est qu’on ne les oublie jamais. Tout simplement. En bonne Anglaise, Sa Majesté a la mémoire longue et impitoyable.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs