Elise Mertens, battue à Shenzhen, positive avant l’Open d’Australie: «Ce n’est pas en Chine que je devais atteindre mon pic de forme»

@AFP
@AFP

Elise Mertens (WTA 17) n’est pas parvenue à se hisser en demi-finales du tournoi de tennis WTA International sur dur de Shenzhen, doté de 775.000 dollars, jeudi en Chine. La Limbourgeoise, 24 ans, tête de série N.3, s’est inclinée 6-4, 4-6 et 6-2 contre la Kazakhe Elena Rybakina (WTA 36), 20 ans, tête de série N.7, auteur d’une ascension fulgurante au classement de la WTA l’an dernier.

« Elle a un peu joué à tout ou rien et cela lui a bien réussi », a confié la N.1 belge après sa défaite. « Elle a très bien servi et commis dans l’ensemble assez peu de fautes. Pour ma part, je ne suis pas parvenue à mettre la même pression que lors de mes deux matches précédents. J’aurais pu essayer de rentrer plus dans le terrain, mais les conditions de jeu n’étaient pas évidentes aujourd’hui. J’ai bien réagi dans le deuxième set, mais je n’ai pas réussi à poursuivre sur cette même voie. J’espère que je m’en remettrai », ajoute-t-elle, un peu déçue.

Elise Mertens, qui était la plus haute tête de série encore présente dans le tableau à Shenzhen, à la suite des défaites de la Suissesse Belinda Bencic (WTA 8) et de la Biélorusse Aryna Sabalenka (WTA 11), va désormais prendre le chemin de l’Australie. En guise d’ultime préparation à l’Australian Open, elle participera ainsi la semaine prochaine au tournoi WTA sur dur de Hobart, un endroit qu’elle connaît bien pour y avoir triomphé en 2017 et 2018.

« C’est ce qui est prévu normalement », a-t-elle ajouté. « J’ai donc encore un peu de temps et quelques matches pour améliorer ce qui doit l’être et trouver les meilleures sensations pour l’Australian Open. Ce n’est pas ici à Shenzhen que je devais atteindre mon pic de forme. Et je vais faire le maximum pour être prête. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-156992238-full

    Par Yves Simon

    Tennis

    Anvers, port d’attache d’Andy Murray

  • Le moment historique où Ruben Bemelmans valide la «remontada» belge contre la Bolivie: 7-6, 6-2 contre Mulker Dellien.

    Par Yves Simon

    Tennis

    Johan Van Herck après la victoire belge en Coupe Davis: «C’est le début d’un nouveau cycle»

  • Van Herck, Gillé, Geerts, Bergs, Bemelmans et Vliegen sont prêts à relever le défi. @DR

    Par Yves Simon

    Coupe Davis - Fed Cup

    Ils veulent raviver la flamme de la Coupe Davis

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous