Crash d’un Boeing à Téhéran: l’Iran appelle le Canada à partager ses informations

Crash d’un Boeing à Téhéran: l’Iran appelle le Canada à partager ses informations
Photo News

L’Iran a parlé jeudi de « mises en scènes douteuses » après des déclarations notamment du Canada sur un possible tir de missile iranien contre l’avion ukrainien qui s’est écrasé la veille près de Téhéran.

Appelant le Canada à « partager » ses informations avec la commission d’enquête iranienne, après qu’Ottawa a affirmé que l’appareil de la compagnie Ukraine Airlines International avait été abattu par un missile iranien, le ministère des Affaires étrangères iranien a invité Boeing, le constructeur de l’aéronef, à « participer » à l’enquête.

Dans un communiqué publié en « réaction à certaines mises en scène douteuses », le ministère indique que « la République islamique d’Iran a commencé son enquête afin de trouver la cause de la chute de cet avion en accord avec les normes internationales et les réglementations » de l’aviation civile internationale.

L’Iran, ajoute le ministère « a invité l’Ukraine en tant que le propriétaire de l’appareil, et Boeing en tant que fabricant de l’avion à participer à cette enquête ».

Téhéran indique être prêt à associer à l’enquête des experts de tous les pays ayant perdu des ressortissants dans la catastrophe.

Celle-ci a fait 174 morts, essentiellement des Irano-Canadiens, mais aussi des Afghans, des Britanniques, des Suédois et des Ukrainiens.

Présentant les condoléances de l’Iran aux familles des victimes, le porte-parole du ministère demande également « au Premier ministre du Canada et à tous les gouvernements qui ont des informations » sur ce drame « de les fournir au comité d’enquête iranien ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous