Accueil Opinions Éditos

Salon de l’auto: une fête et de multiples tourments

Le Salon de l’auto ouvre ses portes ce vendredi. Alors que l’automobile, objet de rêve, symbole de liberté, tend à se muer en motif de culpabilité…

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 3 min

Brocarder le Salon de l’auto ? Ce serait si facile ! Car les arguments pour ce faire ne manquent assurément pas. Ou plutôt ne manquent plus. L’inflation continue du parc automobile asphyxie les villes, atrophie la mobilité et contribue, à son échelle, à renforcer le dérèglement climatique. Les chiffres sont là et constituent autant de preuves, indubitables désormais, que la voie du tout à l’auto est devenue sans issue.

Petit à petit, l’automobile, objet de rêve, symbole de liberté ou preuve d’une certaine réussite sociale, tend à se muer en motif de culpabilité : dans certains milieux, l’idée d’acquérir un SUV s’apparente à une insulte à l’intelligence, dans d’autres, le simple fait de passer son permis de conduire le serait presque tout autant.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Segers Joseph, vendredi 17 janvier 2020, 21:19

    a commencer par les Avions électriques qui voles a 90% ou plus sous le Soleil saul les vols de Nuit!! mais la aussi le problêmeest commercial a tout les viveaux

  • Posté par Segers Joseph, vendredi 17 janvier 2020, 21:19

    a commencer par les Avions électriques qui voles a 90% ou plus sous le Soleil saul les vols de Nuit!! mais la aussi le problêmeest commercial a tout les viveaux

  • Posté par Segers Joseph, vendredi 17 janvier 2020, 21:19

    a commencer par les Avions électriques qui voles a 90% ou plus sous le Soleil saul les vols de Nuit!! mais la aussi le problêmeest commercial a tout les viveaux

  • Posté par Segers Joseph, vendredi 17 janvier 2020, 21:15

    Conduire les Enfants a l'Ecole!!! on vois tans de bus scolaires pas toujours plein ! ne serait-il pas plus simples et moins risquer d'obliger le transport en commun scolaires? des voitures en moins ,donc pollution et embouteillages danger en moins

  • Posté par Segers Joseph, vendredi 17 janvier 2020, 21:15

    Conduire les Enfants a l'Ecole!!! on vois tans de bus scolaires pas toujours plein ! ne serait-il pas plus simples et moins risquer d'obliger le transport en commun scolaires? des voitures en moins ,donc pollution et embouteillages danger en moins

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

La fin de l’exception flamande

On le sait depuis des mois : le coronavirus ne connaît pas de frontières, encore moins linguistiques. La France comme l’Italie ont appliqué le pass sanitaire comme le port du masque de la même façon sur tout leur territoire.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs