Meghan Markle est rentrée au Canada auprès de son fils, le prince Harry est resté au Royaume-Uni

Meghan Markle est rentrée au Canada auprès de son fils, le prince Harry est resté au Royaume-Uni

Meghan Markle est rentrée au Canada pour rejoindre son fils, Archie, alors que des discussions autour de son rôle et celui d’Harry au sein de la famille royale sont en cours. Harry est quant à lui resté au Royaume-Uni pour poursuivre les discussions : les équipes du prince ont déjà entamé des pourparlers avec celles de la reine, du prince Charles et du prince William au sujet du nouveau rôle que le Duc et la Duchesse de Sussex pourraient jouer et de son financement.

La reine Elizabeth II a jeudi soir pressé les équipes royales de trouver rapidement une solution. Le couple veut prendre son indépendance financière et s’installer une partie de l’année en Amérique du Nord, après s’être épanché sur ses difficultés à vivre la pression médiatique.

► Harry et Meghan prennent leurs distances : qu’est-ce que ça signifie concrètement ?

Selon des médias britanniques citant une source au palais de Buckingham, les équipes de la reine, de son fils Charles et des fils de ce dernier, William et Harry ont pour instruction de travailler « à un rythme soutenu » pour trouver des « solutions ». Une issue est attendue « en quelques jours, pas semaines », leur a rapporté cette source.

Un couple malheureux ?

Pour l’expert de la famille royale Richard Fitzwilliams, interrogé par l’AFP, Harry et Meghan ont choisi de « partir comme des rebelles », ce qui souligne « à quel point ils sont malheureux et stressés ».

► Abdication, mort et divorces : les scandales de la famille royale britannique

Qu’ils soient au Canada ou en Californie, le prince Harry et son épouse Meghan, pourraient rapidement devenir « financièrement indépendants », selon leur souhait, en capitalisant sur leur image forte, selon des experts. « Toutes les maisons d’éditions du monde veulent leur livre, (…) toutes les marques veulent les avoir sous contrat », résume Ronn Torossian, fondateur de l’agence de relations publiques 5WPR. « Leur aura vaut celle des Obama, (…) de Kylie Jenner ou de Jay-Z », selon lui.

D’un côté, une actrice américaine, dont la série « Suits » a connu un succès honorable. De l’autre, un membre de la famille royale britannique, fils de l’icône Diana. « En tant que couple, leur statut est encore supérieur », explique Sharron Elkabas, PDG de l’agence MN2S, qui propose les services de célébrités pour divers événements et partenariats, du footballeur Pelé à la star transgenre Caitlyn Jenner.

Foyer mixte, « couple royal le plus progressiste, ils incarnent une nouvelle ère et un changement des traditions royales », observe-t-il, « ce qui constitue un angle unique et élargit sensiblement leur audience ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous