Les incendies en Australie vus depuis l’observatoire de la Nasa (photos)

Deux gigantesques incendies ont, sous l’effet des vents, fusionné vendredi dans le sud-est de l’Australie en un brasier qui a déjà détruit une superficie 55 fois plus grande que Paris, alors que des milliers de personnes manifestaient pour exiger des actes contre le réchauffement climatique. La Nasa a par ailleurs rendus publics des clichés des incendies qui touchent le pays et plus particulièrement l’Ile Kangourou qui ont été pris depuis la Station spatiale internationale le 6 janvier.

Voilà plusieurs jours que les autorités redoutaient l’arrivée aujourd’hui d’une nouvelle vague de chaleur catastrophique dans un pays en proie depuis septembre à une crise catastrophique des feux de forêts. Comme attendu, le mercure a dépassé vendredi les 40 degrés dans les Etats de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud, et l’inquiétude se portait désormais sur un «mégafeu» né vendredi après-midi de la jonction de deux incendies.

D’importantes destructions

Ce seul brasier a réduit en cendres une superficie de plus de 6.000 km2, soit plus de 55 fois la taille de Paris.

Particulièrement précoce et virulente, la saison des incendies a déjà fait 26 morts en Australie, réduit en cendres une superficie totale de 100.000 km2 -soit plus grande que la la Corée du Sud ou le Portugal- et détruit plus de 2.000 maisons. Sans parler des millions d’animaux morts.

240.000 évacués

Quelque 240.000 habitants de l’État de Victoria ont reçu sur leur téléphone portable un message les enjoignant à évacuer la zone. Les semaines précédentes, 67.000 résidents de l’État avaient déjà dû abandonner leur domicile. Vendredi, trois ordres d’évacuation et sept avertissements d’urgence ont à nouveau été émis, selon le responsable de la cellule de gestion des catastrophes dans l’État de Victoria, Andrew Crisp. Il est demandé à la population d’éviter les régions reculées et les forêts. «Nous ne pouvons nous permettre aucune pause, il faut rester vigilant», a ajouté M. Crisp.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé vendredi «une journée difficile pour les États de l’est» du pays. «La crise est loin d’être terminée», a-t-il ajouté. En Nouvelle-Galles du sud, durement touchée par les incendies, deux bateaux se tiennent prêts à évacuer les villages côtiers.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous