Accueil Monde Proche-Orient

Crash d’un Boeing: pourquoi l’Iran peut jouer la carte de la théorie du complot

Le Canada, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont affirmé jeudi que l’avion avait sans doute été abattu par un missile iranien, probablement par erreur. Une thèse que nie farouchement l’Iran. Les explications de Vincent Eiffleing, spécialiste de l’Iran à l’UC Louvain.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

La catastrophe a entraîné la mort de 176 personnes, essentiellement des Irano-Canadiens, mais aussi des Afghans, des Britanniques, des Suédois et des Ukrainiens. Les raisons du crash du Boeing 737 ukrainien près de Téhéran – survenu avant l’aube, quelques heures après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l’armée américaine en Irak – déchirent toujours la communauté internationale ce vendredi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par CREPIN Hugues, vendredi 10 janvier 2020, 19:07

    Le hic, c'est que nous aurons un combat d'experts et avec très peu de moyens de se forger une opinion personnelle. Le vol abattu au-dessus de l'Ukraine a été un cas d'école pour ça, il est à peu près certain qu'il avait été abattu par un missile, il y a probablement l'identification du type de missile, un bouk russe, on pense savoir d'où il a été tiré et des hypothèses existent sur pourquoi il a été tiré et par qui mais sur la dernière partie, on a plusieurs hypothèses contradictoires parce que les deux camps voire d'autres disposaient de cet armement. Ici, voyons déjà si les iraniens ont bien préservé les preuves (les impacts sur la carlingue de l'appareil sont typique d'un missile explosant en fusée de proximité), il faut un missile d'un calibre suffisant que pour endommager un appareil de ligne, les russes et les américains surveillaient la zone donc il doit y avoir des relevés radar et satellite donc si personne ne lâche d'images et de relevés, ce serait déjà une théorie douteuse. Les américains ne disent rien, soit ils n'ont rien, soit ils négocient avec les iraniens leur silence. Ça ne va pas être évident encore une fois, pour les citoyens, d'avoir une opinion là-dessus parce tous les camps utilisent la théorie du complot quand ça les arrange.

  • Posté par Esquenet Alexandre, vendredi 10 janvier 2020, 18:26

    Argument de l'Iran: un passager a laché une trop grosse caisse....

  • Posté par Van Eylen Didier, vendredi 10 janvier 2020, 18:21

    J'aimerais comprendre: "Ils ont également accepté de collaborer avec les Canadiens, les Ukrainiens et ont invité les Français à se rendre sur place… Ils veulent laver leur honneur. Reste à savoir s’ils mettront tous les moyens à la disposition des experts étrangers, ce qui n’est pas certain." Ils invitent les experts étrangers, mais ne leur donneraient pas les moyens d’investiguer et auraient déjà une stratégie de théorie du complot derrière?

  • Posté par elias jacques, vendredi 10 janvier 2020, 20:40

    Ils ont déjà tout déplacé dans le désordre et je parie que les enregistreurs des boites noires auront des pertes de mémoire. Si des morceaux de missiles étaient dans les environs ils ont été évacués rapidos !

  • Posté par CREPIN Hugues, vendredi 10 janvier 2020, 19:10

    En fait, toute la question sera de la préservation des preuves et si ils n'escamotent pas les morceaux de carlingue qui gêneraient. Maintenant, attention aussi que même si c'est une batterie iranienne qui a tiré, ce n'est pas forcément sur ordre ou volonté de l'Iran non plus donc ce sera d'office une affaire très compliquée. Dans les cadres d'expertises, quand on sait ce que l'on veut cacher, on peut très bien jouer au couillon, brouiller, ralentir, polluer, ...

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs