Gianni Infantino, le président de la FIFA, élu au Comité international olympique

@News
@News

Le président de la Fédération internationale de football (FIFA) Gianni Infantino a été élu membre du Comité international olympique (CIO) vendredi lors de la 135e session réunie à Lausanne, succédant à son précédesseur Sepp Blatter qui avait quitté l’instance en 2015.

Infantino, 49 ans, Italo-Suisse, occupe la présidence de la FIFA depuis février 2016, où il avait succédé à Sepp Blatter, membre du CIO de 1999 à 2015.

Infantino, réélu à la tête de la FIFA pour un 2e mandat en juin dernier, a été élu en compagnie de deux autres nouveaux membres : l’Américain David Haggerty, président de la Fédération internationale de tennis (ITF), qui a recueilli 70 voix pour (4 contre), et le Japonais Yasuhiro Yamashita, président du Comité olympique nippon et champion olympique de judo « toutes catégories » en 1984, élu avec 74 voix pour et une seule contre.

Sur les 79 membres du CIO ayant droit de vote, Infantino a recueilli 63 voix en faveur de son élection. Treize membres ont voté contre et 3 se sont abstenus.

Alors qu’elle est attendue depuis un certain temps, la candidature de l’Anglais Sebastian Coe, président de World Athletics, n’avait pas été proposée pour cette session en raison « des risques de conflit d’intérêts », avait indiqué début décembre le président du CIO, l’Allemand Thomas Bach. Coe est président exécutif d’une société de marketing sportif, CSM Sport.

« La porte reste ouverte à Sebastian Coe pour Tokyo », avait ajouté M. Bach, alors que le Britannique pourrait ainsi faire son entrée au CIO lors de la session qui précédera en juillet prochain l’ouverture des JO de Tokyo cet été.

Le CIO a également élu l’avocat kenyan Amima Mohamed au sein de sa commission d’éthique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous