Des dizaines de femmes réunies pour un flashmob devant le tribunal où Weinstein est jugé

Des dizaines de femmes réunies pour un flashmob devant le tribunal où Weinstein est jugé

Des dizaines de femmes vêtues de noir ont manifesté vendredi contre les violences sexuelles devant le tribunal new-yorkais où comparaît le producteur américain, Harvey Wesintein, accusé de viol et d’agression sexuelle.

Les manifestantes ont participé à ce flashmob, tout en chantant des slogans en anglais et en espagnol inspiré du mouvement féministe chilien dénonçant les violences faites aux femmes. « Ce n’était pas de ma faute, ce n’était pas non plus à cause de l’endroit où je me trouvais ni à cause de la façon dont j’étais habillée. »

Beaucoup portaient des bandeaux de tissu transparent noir devant les yeux. « Le violeur, c’était toi », ont-elles crié en désignant le palais de justice où est jugé Harvey Weinstein.

Le magnat hollywoodien de 67 ans doit répondre d’accusations pour un viol en 2013 et une agression sexuelle en 2006, sur deux femmes différentes. Il risque la perpétuité en cas de condamnation. Lundi, le jour même où s’ouvrait son procès à New York, Harvey Weinsten a par ailleurs été inculpé à Los Angeles pour deux cas d’agression sexuelle commis en 2013.

Plus de 80 femmes ont, à ce jour, accusé publiquement Harvey Weinstein de harcèlement ou d’agression sexuelle. Mais la plupart des faits allégués sont prescrits, ce qui explique les inculpations limitées dont il fait l’objet.

La pré-sélection des jurés se poursuivait ce vendredi pour le quatrième jour consécutif, un nombre très important des personnes appelées affirmant ne pas pouvoir juger Harvey Weinstein avec impartialité. La sélection du jury pourrait s’achever en fin de semaine prochaine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 50710002

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie, l’angoisse monte

  2. François Fillon et son épouse Penelope - ici, en décembre dernier -, risqent jusqu’à dix ans de prison.

    Face aux juges, François et Penelope Fillon risquent gros

  3. CULTURE AALST CARNIVAL ZONDAGSSTOET

    Alost: les mêmes caricatures antisémites en 2020, quel avenir pour ce carnaval?

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti ou le souvenir du Doggerland

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Alost, où le permis de rire rivalise avec la banalisation

    Alost a donc fait de la résistance, les carnavaliers et beaucoup d’Alostois revendiquant le « droit de rire de tout » après s’être placée sous la loupe mondiale en raison des caricatures antisémites admises lors de son carnaval de 2019. Ce dimanche, le trait a encore été forcé. Les personnages contestés de l’an dernier ont été réinjectés dans d’autres scénarisations. La figure séculaire du Juif avare, spéculateur, manipulateur, a encore été amplifiée en raison de la mise en cause universelle de ce sens de l’humour alostois...

    Lire la suite