Crash d’un Boeing à Téhéran : l’armée iranienne admet avoir abattu l’avion «par erreur»

L’avion s’est écrasé peu après le décollage.
L’avion s’est écrasé peu après le décollage. - Akbar Tavakoli/AFP.

Pendant trois jours, l’Iran a assuré que le Boeing s’était écrasé en raison d’une erreur technique. Désormais, l’Iran avoue : c’est l’armée qui a abattu « par erreur » le Boeing 737 d’Ukrainian Airlines. Téhéran a présenté ses excuses samedi tout en pointant la responsabilité de l’« aventurisme américain » dans ce drame.

L’Iran regrette « profondément » ce crash, « une grande tragédie et une erreur impardonnable », a déclaré le président iranien Hassan Rohani. « L’enquête interne des forces armées a conclu que de manière regrettable des missiles lancés par erreur ont provoqué l’écrasement de l’avion ukrainien et la mort de 176 innocents », a-t-il rapporté sur Twitter.

Plus tôt, le ministre des Affaires étrangères iranien avait déjà exprimé « regrets, excuses et condoléances . Une « erreur humaine en des temps de crise causée par l’aventurisme américain a mené au désastre », a tweeté Mohammad Javad Zarif, faisant allusion à la tension provoquée par l’élimination le 3 janvier du général iranien Qassem Soleimani dans un tir de drone à Bagdad, sur décision du président Donald Trump.

Pris pour « un avion hostile »

Le premier aveu avait été formulé par les forces armées iraniennes, parlant d’une « erreur humaine », et expliquant que l’appareil a été pris pour un « avion hostile ». « Le responsable » de cette erreur va être traduit « immédiatement » en justice, a ensuite précisé l’état-major. « Dans une situation de crise et sensible, le vol 752 d’Ukrainian a décollé de l’aéroport (de Téhéran), et au moment de tourner, (a semblé se rapprocher) d’un centre militaire sensible », indique le communiqué, publié par l’agence officielle Irna.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous