Le CDH donne un label à sa refondation: «Il fera beau demain»

Le CDH doit se trouver un futur après une annus horribilis.
Le CDH doit se trouver un futur après une annus horribilis. - Joel Hoylaerts/Photonews.

Un millier de militants et de sympathisants du CDH ont participé ce samedi matin à Namur au congrès qui lance le processus de refondation du parti centriste.

L'opération lancée par le président Maxime Prevot porte désormais un nom : « Il fera beau demain ». Elle se poursuivra durant un an en prenant appui sur la société civile qui est appelée à co-construire un nouveau mouvement politique au centre de l'échiquier.

Les prochains mois seront consacrés à un large brassage d'idées à travers les réseaux sociaux et une plateforme numérique, mais aussi à un multitude de rencontres de terrain menées par 60 coordinateurs locaux.

Premier constat : une très large majorité des militants se montrent enthousiastes. Mais un sondage rapide a fait aussi apparaître des réserves chez certains: crainte, risque, doute, méfiance... Mais aussi une forme de fatalisme : « Pas le choix... »

Sur le même sujet
PolitiqueCDH
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous