Les produits de Coca-Cola pourraient disparaître de certains supermarchés en France

Les produits de Coca-Cola pourraient disparaître de certains supermarchés en France
AFP

En raison d’un désaccord commercial, Coca-Cola aurait décidé d’arrêter de livrer les produits de sa gamme aux magasins Intermarché et Netto, explique La Voix du Nord. Si vous allez parfois faire vos courses en France chez Intermaché ou chez Netto, vous avez peut-être constaté des ruptures de stocks sur les produits Coca-Cola. Et pour cause : le géant américain aurait décidé d’arrêter les livraisons de ses produits (Coca, mais aussi Fanta, Sprite, Fuzetea, Caprisun...) vers ces enseignes. C’est ce qu’explique Thierry Cotillard, président d’ITM Alimentaire, l’entité chargée d’alimenter les points de vente, dans une note révélée par le site spécialisé LSA.

Selon lui, « cet arrêt brutal et sas préavis » prend sans sa source dans un désaccord commercial. Intermarché et netto souhaiteraient en effet réserver plus de place dans ses linéaires à « des produits plus sains pour préserver leur santé dans le long terme ». « Coca-Cola veut nous contraindre par tous les moyens à détenir une gamme 2020 que nous ne souhaitons pas », explique-t-il.

Coca-Cola voudrait « nous mettre sous pression pour nous faire plier »

Thierry Cotillard assure que Coca-Cola a été « informé très en amont et dans les règles, d’une réduction de ses gammes, en particulier les colas. Nous sommes, jusqu’à preuve du contraire, libres de nos choix d’assortiments, à partir du moment où nos fournisseurs sont prévenus suffisamment à l’avance ».

Il assure que Coca-Cola a décidé de « nous mettre sous pression afin de nous faire plier » et assure ne pas accepter « qu’une multinationale entrave nos convictions », au point d’envisager désormais une action judiciaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Margaux de Ré (Ecolo).

    Bruxelles: trop de femmes à la commission des droits des femmes?

  2. DF-05385

  3. Boris Dilliès se lance dans la course à la présidence de la régionale, face à David Leisterh.

    Boris Dilliès au «Soir»: «Les libéraux bruxellois n’ont plus d’identité»

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite