La mère de la jeune fille décédée d’un «choc toxique» témoigne: «Elle connaissait la dangerosité des tampons»

La mère de la jeune fille décédée d’un «choc toxique» témoigne: «Elle connaissait la dangerosité des tampons»

Une jeune fille de 17 ans, Maëlle, originaire de Somzée, est décédée jeudi dernier d’un « choc toxique » provoqué par un tampon hygiénique, un problème de plus en plus médiatisé. Les médecins ont mis du temps à diagnostiquer la jeune femme qui présentait les symptômes d’une grippe gastro-intestinale, selon ses parents.

« Maëlle est rentrée du sport lundi soir à 8h30. Elle a commencé à faire de la température vers 10/11h, puis des vomissements et de la diarrhée. J'ai contacté le médecin de garde qui lui a diagnostiqué une grippe gastro-intestinale », a raconté sa maman au micro de Bel RTL. La situation ne s’améliore pas mardi. Dans la nuit de mardi à mercredi, Maëlle tente de lever mais n’y arrive pas à cause de vertiges. « J'ai pris sa tension et elle était à 5.3 malheureusement. On a contacté l'ambulance qui a aussi diagnostiqué une grippe gastro-intestinale et qui l'a conduite sur un hôpital qui l'a diagnostiquée pour une déshydratation sévère avec grippe gastro-intestinale ».

La jeune femme reçoit des traitements mais rien ne change. « Après 5 heures de traitements pour tous types de pathologies, elle a été finalement transférée vers Notre-Dame aux soins intensifs. Là, ils ont tout de suite pu constater que ce n'était pas une grippe, mais un choc toxique dû au tampon. Elle a été prise en charge d'une façon excellente mais malheureusement on n'a rien pu faire. Un jour après, Maëlle décédait ». Si sa famille ne blâme pas le corps médical et affirme que Maëlle a été correctement prise en charge, elle veut néanmoins alerter le public sur la dangerosité des tampons et sensibiliser le corps médical à étudier cette possibilité.

« Maëlle connaissait le problème. Elle avait lu beaucoup d'articles. Elle avait énormément d'hygiène dû à ce fait-là. Elle était consciente de la dangerosité des tampons mais malheureusement elle n'a pas du tout été épargnée », a conclu la mère de la jeune fille.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Margaux de Ré (Ecolo).

    Bruxelles: trop de femmes à la commission des droits des femmes?

  2. DF-05385

  3. Boris Dilliès se lance dans la course à la présidence de la régionale, face à David Leisterh.

    Boris Dilliès au «Soir»: «Les libéraux bruxellois n’ont plus d’identité»

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite