Accueil Belgique Politique

En Belgique, 3000 places d’accueil bientôt fermées, 1700 ouvertes

Le réseau d’accueil belge est-il en voie de saturation ? Des centres temporaires ferment leurs portes tandis que d’autres s’ouvrent progressivement. Pour l’instant pas assez, mais le secrétaire d’Etat Theo Francken et Fédasil restent confiants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le réseau d’accueil belge est-il proche de la saturation ? La question des places disponibles pour accueillir les demandeurs d’asile en attente d’une décision se pose à nouveau : plusieurs centres, ouverts en urgence pour une durée temporaire, ferment leurs portes. Au regard des quelques incidents qui ont eu lieu dans des centres et qui ont émaillé l’actualité ces derniers jours aussi…

1Combien de places aujourd’hui ? Actuellement, le réseau d’accueil belge compte 35.300 places, selon les chiffres de Fédasil. Les lits dont il est question se répartissent entre des logements individuels, où sont surtout hébergées des familles, et des centres collectifs. Ces derniers sont gérés soit par Fédasil, soit par des associations comme la Croix Rouge, ou encore par des entreprises privées (après l’« appel d’offres » lancé par le secrétaire d’Etat à l’asile et migrations, Théo Francken).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs