Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Luxembourg : le PS veut repenser le covoiturage sur l’E411 Arlon-Sterpenich

La bande covoiturage entre Arlon et la frontière grand-ducale n’attire pas beaucoup de monde. Le PS Luxembourg veut corriger le tir, notamment via le nombre de covoitureurs qui serait réduit à deux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

On en a parlé beaucoup avant les travaux, vu les coûts et les questions dubitatives, beaucoup pendant vu les bouchons encore plus présents vers Luxembourg, et on en parle encore après…

La bande de covoiturage construite en Arlon et Sterpenich, c’est-à-dire jusqu’à la frontière belgo-luxembourgeoise, n’est pas une réussite. Mais il fallait s’en douter un peu, principalement parce qu’elle s’arrête à la frontière -le prolongement n’est pas prévu au Luxembourg avant 2023- et qu’après Sterpenich, il faut dès lors se réinsérer dans le trafic normal. Le gain de temps, quand ça bouchonne et c’est tout de même assez fréquent aux heures de pointe entre Arlon et Sterpenich, n’est donc que limité sur 7-8 km côté belge. Et puis, les mentalités et les agendas des usagers ne sont pas encore faits pour favoriser ce type de transport qui limiterait pourtant drastiquement le nombre de voitures vers Luxembourg puisque plus de 90% d’entre elles ne sont occupées que par une seule personne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs