L’immobilier belge a battu des records en 2019

L’immobilier belge a battu des records en 2019
René Breny

Le marché de l’immobilier est très animé en Belgique depuis l’été et bat même des records en termes de transactions immobilières, indique mardi le site internet Immoweb. Selon une étude réalisée auprès de 2.000 personnes, le nombre de Belges qui souhaitent ou songent à vendre leur bien dans les douze prochains mois a augmenté de 44 % par rapport aux mois précédents, ce qui laisse augurer une année 2020 prospère pour le secteur.

Le marché de l’immobilier connaît un boom en Belgique depuis plusieurs mois, ce qui se traduit dans certaines tendances comportementales. Ainsi, 13 % des Belges ont un projet immédiat de vente de leur habitation dans les douze prochains mois, contre 9 % les mois précédents, soit une augmentation de 44 %. Immoweb a par exemple observé une augmentation de 26 % des publications d’annonces immobilières sur son site.

Ce boom du marché s’explique de plusieurs manières, d’après le portail internet. Le premier facteur est la suppression de la déductibilité du crédit hypothécaire en Flandre (’woonbonus’), qui a poussé la population flamande à anticiper, en particulier durant le dernier trimestre. A Bruxelles, les taux de crédit hypothécaire extrêmement bas ces derniers mois ont également eu une influence.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20200623-GGPL3D 2020-06-23 16:50:12

    FinCen Files: les partenaires douteux à qui ING Belgique a permis de transférer des millions

  2. Les experts plaident pour que Sophie Wilmès insiste plus que jamais dans son discours sur la responsabilité individuelle pour endiguer l’épidémie.

    Conseil national de sécurité: vers davantage de clarté afin d’apprendre à vivre avec le virus

  3. Septembre 2020, remake du «
pas avec le MR
», avec Georges-Louis Bouchez dans le rôle du «
mouton noir
».

    Négociations fédérales: le jeu des familles (du divorce, plutôt)

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi», jour 62: le dégoût

    L’autre jour, il s’est passé un truc incroyable.

    En ville, y avait des gens qui grouillaient dans tous les coins, dans la rue et les transports en commun, sur les terrasses, à vélo, debout, assis, partout.

    On se faufilait au milieu en louvoyant, ondulant, frôlant, évitant, avec cette impression poisseuse d’avoir enfilé des gants de crasse et de sentir grimper le long du corps des colonnes d’acaryotes, en file indienne comme des fourmis, pour tenter de se glisser sous le masque par l’entrebâillement sous le menton.

    Sans prévenir, a jailli alors comme un trop-plein de tout, un sentiment de gros beurk, une envie de se doucher au Dettol, de se terrer dans une belle cage de verre aseptisée, sur un lit avec des draps blancs et un wifi hyper puissant.

    Déjà, la veille, on avait dû désinfecter le petit qui se frottait à tout ce qu’il trouvait. Ne touche pas la rampe en montant. « Trop taaard...

    Lire la suite

  • Blanchiment à la belge ? Montrez-nous que tout va mieux

    Bien évidemment, comment voulez-vous blanchir sans banques ? », s’exclame le juge Claise qui a fait de la lutte contre la délinquance financière son obsession et sa mission. Il pointe les banques à mauvaise réputation ou dans des paradis fiscaux mais qui ne peuvent être passées maîtres en pratiques douteuses sans la couverture, consciente ou naïve, de banques ayant pignon sur rue dans des pays comme… la Belgique. Notre pays est même plutôt « bien » classé. Dans son rapport 2020, le Basel Institute on Governance cite la...

    Lire la suite