Accueil Économie Finances

Première initiative pour le Green Deal: «Le nucléaire sera exclu du fonds pour la transition climatique»

La Commission veut adoucir la transition climatique avec des fonds. Elle exclut d’emblée le nucléaire, ce qui risque de rendre furieux plusieurs Etats membres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

La lutte contre le changement climatique ne laissera personne sur le carreau, a promis, en substance, la Commission européenne, mardi, en présentant sa proposition pour « fonds de transition juste ».

« Il s’agira d’un instrument très spécifique pour affronter l’impact dramatique de certains changements, certaines adaptations » des régions européennes dont l’industrie est grosse émettrice de CO2, nous a expliqué la commissaire en charge du dossier, la Portugaise Elisa Ferreira. Investissements dans les infrastructures, dans la formation pour les employés des entreprises polluantes qui ferment, la proposition puise autant dans les idées de la politique de cohésion (qui vise à réduire les disparités économiques entre régions dans l’UE) que le fonds d’ajustement à la globalisation (pour les travailleurs licenciés lors de délocalisations).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Leboutte Francis, mercredi 15 janvier 2020, 9:48

    Le GIEC se contente et en fait ne peut faire autrement que de reprendre les données de l’AIEA pour ce qui est du CO2e émis c.-à-d. mettre le nucléaire est au niveau de l’éolien (soit 12 g CO2e/kWh). C’est une idée stupide (les centaines de millions d’euros du lobby du nucléaire aident à la faire passer), quand on sait que chaque réacteur de 1 GW nécessite l’extraction d’environ 1 million de tonnes de roches par an (minerai exploitable et stérile) et qu’en face un parc d’éoliennes n’a besoin que de vent. Dixit un des rédacteurs du dernier rapport du GIEC : il est exclu qu’une agence de l’ONU (le GIEC) contredise une autre agence de l’ONU (l’AIEA), surtout quand celle-ci y occupe une position clé (pour mémoire l’AIEA dépend directement du conseil de sécurité lui-même truffé de pays pronucléaires ayant la bombe…)

  • Posté par Léon GILLAIN, mardi 14 janvier 2020, 23:01

    Nucléaire exclu du Green deal ! Et comme toujours, c'est encore les schleuhs qui font la loi européenne ! MARRE à la fin, MARRE,MARRE !!! On finira par voter pour nimporte qui se proclamera en volonté de CASSER ce système s'il ne bloque pas l'omnipotence allemande indifférente de tout ce qui n'est pas elle ! "Duitchland uber alles", CA SUFFIT !!!

  • Posté par INSTITUT SAINTE MARIE , mardi 14 janvier 2020, 19:50

    Et que poussent de vertes éoliennes un peu partout !

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 14 janvier 2020, 18:17

    Bravo Elisa Ferreira!

  • Posté par Ballez Guy, mardi 14 janvier 2020, 18:08

    l'abandon du nucléaire (je ne parle pas du nucléaire actuel mais des développements futurs, réacteurs à neutrons rapides, réacteurs subcritiques, et autres ...) est une grave erreur européenne. Pauvre Europe, qui a tant d'atouts potentiels et qui se voit larguée sur la plupart des plans. Grandeur et décadence !

Plus de commentaires

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs