Accueil Monde États-Unis

Présidentielle américaine 2020: le dernier débat télévisé démocrate avant les primaires

Le grand absent est la diversité : l’ex-ministre latino de Barack Obama, Julian Castro, et le sénateur noir du New Jersey Cory Booker, ont jeté l’éponge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ils y sont presque. A moins de trois semaines des caucus de l’Iowa, ces primaires qui ouvriront le bal de l’élection présidentielle 2020, six candidats démocrates se sont affrontés pour la dernière fois sur une estrade télévisée avant que les électeurs ne se dirigent vers les urnes. Six heureux élus, choisis pour le volume des contributions individuelles à leur campagne et leurs performances répétées dans les sondages, dont quatre grands favoris : Joe Biden, Bernie Sanders, Elizabeth Warren et Pete Buttigieg ont ainsi été rejoints sur la scène de l’université Drake, dans la capitale de l’Iowa, Des Moines, par le milliardaire Tom Steyer et la sénatrice du Wisconsin Amy Klobuchar. Exit les six autres démocrates en course, considérés à tort ou à raison comme des seconds couteaux par les organisateurs du débat, la chaîne CNN et le quotidien Des Moines Register : le milliardaire Michael Bloomberg, l’entrepreneur Andrew Yang, Tulsi Gabbard, Deval Patrick, ainsi que les très anonymes Michael Bennet et John Delaney.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lambert Arthur , mercredi 15 janvier 2020, 15:03

    Sénatrice du Minnesota* pas du Wisconsin.

  • Posté par Bibliothèque , mercredi 15 janvier 2020, 13:03

    Vu l'âge des candidats, le grand absent c'est le déambulateur ! Sont-ils réellement les garants d'une vision d'avenir ?

  • Posté par Samuel Lecomte, mercredi 15 janvier 2020, 8:11

    Excellente prestation de Bernie Sanders. Il met le doigt où ça fait mal, l'accroissement rapide des inégalités. Juste quelques chiffres qui le démontrent. En 1980, le 50 % (les plus modestes) s'accaparait 20 % du revenu national alors que pour le 1 % (les plus nantis), 11 %. En 2015, inversion de ces chiffres, le 50 % passe à 13 % et le 1 % à 20 %.

  • Posté par Gits Gisèle, mercredi 15 janvier 2020, 7:52

    Sanders , Warren ou Bidden sont septuagénaires mais Trump l'est aussi. Peu importe lequel des trois choisissent les Américains pourvu qu'ils abandonnent Trump. La paix dans le monde en dépend

  • Posté par Michiels Laurence, mercredi 15 janvier 2020, 15:45

    Trump a l'air tout de même plus en forme que ces trois favoris démocrates. Pas de quoi mobiliser les électeurs, surtout ceux des minorités.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs