Accueil Monde France

Après le passage de la juge, l’attente commence pour les migrants de la jungle de Calais

La juge du tribunal administratif de Lille est venue visiter les lieux avant de prendre une décision mercredi d’évacuer ou non la partie sud du camp.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Malgré le froid piquant, la jungle de Calais s’est réveillée plus tôt que d’habitude ce mardi matin. Sur le coup de 8h30, deux camionnettes louées par des associations actives sur le terrain battaient déjà le rappel dans les deux axes carrossables du site tout klaxon hurlant. But : attirer le maximum de candidats à l’exil britannique à l’entrée principale afin d’accueillir la juge du tribunal administratif de Lille qui venait visiter les lieux avant de prendre sa décision d’évacuer ou non la partie sud du camp. Une partie où vivent 3.400 réfugiés dont 400 mineurs non-accompagnés, selon les associations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jean-Louis Godet, mercredi 24 février 2016, 12:08

    Merci pour cet important travail d'info et d'éclairage!

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs