Dakar 2020: la 10e étape raccourcie à cause du vent, Sainz et Barreda vainqueurs

EPA
EPA

La dixième étape du Dakar-2020 en Arabie saoudite a été raccourcie par mesure de sécurité en raison de vents violents, ont annoncé les organisateurs mercredi. Le vent empêche les hélicoptères de voler et d’assurer la sécurité de la course.

L’étape, qui devait relier la ville de Haradh à Shubaytah sur 608 km, a donc été arrêtée au km 345, a précisé la direction de course.

« Les moyens engagés pour la sécurité des concurrents étant en grande partie déjà mobilisés et les conditions météorologiques s’aggravant (vents violents), la Direction de Course a décidé d’arrêter la 10e étape au pk 345. Les concurrents de l’ensemble des catégories rejoindront donc le bivouac marathon en liaison », indiquent les organisateurs.

À la suite de l’arrêt de la spéciale, l’Espagnol Carlos Sainz (Mini) s’est adjugé la 10e étape en autos et a repris de la marge en tête du classement général, à deux journées de la fin de la course.

Tom Colsoul et son pilote néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota) ont pris la 6e place à 6 : 40. Fabian Lurquin et le Français Mathieu Serradori (Century) sont 12e à 13 : 01.

Double tonneau pour Alonso

Sainz a profité des erreurs de navigation de ses poursuivants Stéphane Peterhansel (Mini) et Nasser Al-Attiyah (Toyota), qui ont perdu respectivement 11 : 48 et 17 : 46 sur le leader.

Au général, le double vainqueur de l’épreuve, qui était talonné par Al-Attiyah au départ de l’étape, devance désormais le tenant du titre de 18 : 10 et « Peter » de 18 : 26. Novice sur le Dakar, l’Espagnol Fernando Alonso (Toyota) a perdu plus d’une heure après avoir été victime d’un double tonneau après quelques kilomètres.

En motos, c’est l’Espagnol Joan Barreda (Honda) qui a enlevé l’étape, tandis que l’Américain Ricky Brabec (Honda) a encore accru son avance en tête du général.

Barreda s’impose avec une minute d’avance sur Brabec et Honda s’offre un triplé avec la troisième place de l’Argentin Kevin Benavides.

Au classement général, Brabec accentue encore son leadership et compte désormais 25 minutes d’avance sur son dauphin Pablo Quintanilla (Husqvarna).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Rien de neuf sous le soleil de Barcelone ? Mercredi en tout cas, Hamilton s’est montré le plus rapide lors des premiers « essais hivernaux ».

    Par Thierry Wilmotte

    Formule 1

    Formule 1: une dernière saison qui pourra rimer avec pognon

  • PHOTONEWS_10852761-034

    Par Thierry Wilmotte

    Rallye

    Ott Tanak, 2e au rallye de Suède: «J’étais dans le cirage après le Monte-Carlo!»

  • Week-end difficile pour Thierry Neuville, en Suède. @News

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Rallye

    WRC: Thierry Neuville a du souci à se faire

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Syrie_Repubblica

    Syrie: le papa qui transforme la guerre en un jeu pour distraire sa fille de l’horreur (vidéo)

  2. « Les sociétés installées dans notre pays ont régulièrement besoin de travailleurs étrangers spécifiques », explique Maggie De Block (Open Vld). « Grâce à notre simplification administrative, nous avons raccourci la procédure.
»

    Travailleurs étrangers: le gouvernement corrige le tir sur le permis unique

  3. Dans l’histoire de Mélusine Productions qui a débuté en 1998, « Zero impunity » est le film d’animation hybride le plus engagé à ce jour : il dénonce les crimes sexuels commis dans les zones de guerre.

    Festival Anima: les doigts de fée de l’animation

La chronique
  • Pourquoi le socialisme n’a jamais pris aux USA

    Après trois ans de harangues et d’imprécations contre Donald Trump, les choses sérieuses ont commencé pour l’opposition démocrate. Première étape, capitale : se choisir un(e) candidat(e) susceptible de rassembler une majorité d’Américains le 3 novembre prochain, pour battre le président sortant.

    Dans ce contexte, Bernie Sanders a entamé la course à l’investiture sur les chapeaux de roue : première place, ex aequo avec Pete Buttigieg, lors du caucus de l’Iowa et victoire dans la primaire du New Hampshire.

    Certes, le chemin est encore long jusqu’à la convention nationale de Milwaukee, prévue du 13 au 16 juillet, qui désignera le challenger de Trump. Mais ces succès du sénateur du Vermont, conjugués au départ catastrophique de Joe Biden – longtemps favori des sondages et du Parti – ont plongé l’appareil démocrate dans des abîmes de perplexité.

    Un sondage publié ce lundi sur le site de Newsweek aura sans...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: on en a tous marre

    Le Palais a donc une nouvelle fois sacrifié à ce qui devient hélas un rituel. La nomination d’un duo chargé de permettre la formation d’un gouvernement fédéral. Sabine Laruelle et Patrick Dewael sont la neuvième et dixième personnalité politique à s’y coller depuis les élections.

    Un constat d’échec

    C’est d’abord un constat d’échec. Après...

    Lire la suite