Accueil Monde France

L’évacuation de la jungle de Calais est reportée

La préfecture avait exigé l’évacuation de la partie sud du bidonville d’ici mardi soir, mais l’Etat ne peut pas agir avant que la justice n’ait tranché.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’évacuation partielle du camp de migrants de la jungle à Calais, prévue par les autorités à partir de 20h00 mardi soir, est de facto retardée car le juge saisi d’un recours contre cette opération ne rendra pas de décision ce mardi, a-t-on appris auprès du tribunal administratif.

La préfecture avait initialement exigé l’évacuation de la partie sud du bidonville installé à proximité de ce port du nord de la France d’ici mardi soir, mais l’Etat ne peut pas agir avant que la justice n’ait tranché. La décision du juge devrait être rendue mercredi ou jeudi, selon une source proche du dossier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs