Accueil Opinions Chroniques

Le dilemme des partis flamands traditionnels: sauver le pays ou sauver le parti

Faut-il oui ou non lâcher la N-VA pour former une coalition fédérale viable ? Pour les partis traditionnels du nord du pays, sortir de ce dilemme est une question de survie. L’Open VLD est ouvertement déchiré sur cette question, tandis que le CD&V ne veut pas lâcher le parti nationaliste flamand.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Une petite phrase, déclarée à chaud en 2000 après une simple question, qui collera à la peau de Louis Michel pour le reste de sa vie. Michel, à ce moment ministre des Affaires étrangères, déconseillait aux Belges de se rendre en vacances en Autriche pour skier. Il était interrogé sur l’arrivée de l’extrême droite au gouvernement autrichien en février 2000 ; et Michel, indigné par la décision du chancelier autrichien Wolfgang Schüssel (ÖVP) d’ouvrir les portes de son gouvernement au FPÖ de Jörg Haider, connu pour ses déclarations en faveur du régime nazi, faisait une déclaration dans un contexte européen. Les quatorze pays européens – autres que l’Autriche – étaient prêts à adopter des sanctions à l’égard de l’Autriche, qui n’ont pas empêché le parti de Jörg Haider de rester au gouvernement pendant toute la législature.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

42 Commentaires

  • Posté par GEHAIN JEAN, jeudi 16 janvier 2020, 17:20

    Réponse à gérard Michel: Qu'est ce que la Famille Royale vient faire dans ton commentaire !!! Le Roi n'a pratiquement rien à dire, il fait un discours et quoiqu'il fasse il doit OBTENIR l'accord du gouvernement. Tu dis n'importe quoi, renseigne toi avant de dire des conneries.

  • Posté par GERARD MICHEL, jeudi 16 janvier 2020, 16:23

    ils n'ont qu'à tous se bouffer entre eux , de toute manière la BELGIQUE est gouvernée par une dynastie royale de merde et le plus mauvais est que la BELGIQUE est gérée par un tas de gens qui se foutent pas mal du citoyen et s'enrichissent sur le dos de ce dernier . Conclusion BELGIQUE aussi petite qu'elle l'est est pourrie jusqu'à la moelle . BYE BYE petite BELGIQUE et honte à tous ces gens qui créent le désordre mais aussi la pauvreté de plus en plus grande .

  • Posté par Gabriel Jacqueline, jeudi 16 janvier 2020, 22:58

    Avoir le courage de ses opinions = faire ses valises pour voir si l'herbe est plus verte ailleurs! bonne chance.....

  • Posté par LAMBERT André, jeudi 16 janvier 2020, 18:03

    Si la Belgique vous est aussi insupportable. Taillez-vous, car à lire vos commentaires, ce n'est certes des gens de votre trempe qui la redresseront !

  • Posté par PAEME FREDERIC, jeudi 16 janvier 2020, 5:51

    Une seule certitude : 2024 = bye bye Belgium

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs