La nouvelle formule de la phase finale de la Fed Cup confirmée: Serena Williams de retour

@News
@News

La Fed Cup a confirmé mercredi dans un communiqué la nouvelle formule de sa compétition, qui comme pour la Coupe Davis chez les messieurs, se clôturera sous la forme d’une phase finale. Elle concernera 12 pays dans une ville sur une semaine et la première édition se tient à Budapest, Hongrie, du 14 au 19 avril.

La France, tenante du titre, l’Australie, son premier dauphin, ainsi que la Tchéquie et la Hongrie, bénéficiaires d’une invitation chacune, sont déjà qualifiées. Les huit autres finalistes seront connus à l’issue des barrages début février qui opposeront notamment la Belgique au Kazakhstan.

La phase finale verra les 12 pays qualifiés être répartis dans quatre groupes de trois durant les quatre premiers jours de compétition, dont le premier de chaque poule disputera les demi-finales le 18 avril. La finale est prévue le dimanche 19.

La Belgique recevra le Kazakhstan les 7 et 8 février au Lange Munte de Courtrai, sur surface dure, et le vainqueur sera qualifié pour la phase finale. Etats-Unis/Lettonie, Pays-Bas/Biélorussie, Roumanie/Russie, Brésil/Allemagne, Espagne/Japon, Suisse/Canada et Slovaquie/Grande-Bretagne sont les 7 autres matches de qualification.

Serena Williams contre la Lettonie

Serena Williams va effectuer son retour avec les Etats-Unis en Fed Cup les 7 et 8 février en match de qualification pour la phase finale contre la Lettonie, a annoncé la fédération américaine de tennis mercredi.

L’ex-numéro 1 mondiale, 38 ans, aujourd’hui de retour dans le top-10 au classement WTA (9e), n’a plus joué pour son pays en Fed Cup depuis février 2018, avant sa maternité, au premier tour du Groupe mondial contre les Pays-Bas (3-1). Elle n’a jamais perdu en Fed Cup, s’imposant à 13 reprises en simple. Elle dispose d’un bilan de trois victoires et deux défaites en double sur ces dix joutes avec les USA depuis 1999.

Serena Williams, titulaire de 23 titres en Grand Chelem, est de retour au premier plan remportant son premier titre WTA depuis près de deux ans, le premier en tant que maman, dimanche à Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Les Etats-Unis rencontreront la Lettonie les 7 et 9 février à Washington, à l’Angel Of The Winds Arena d’Everett, en salle. Le vainqueur sera qualifié pour la phase finale à 12 du 14 au 19 avril à Budapest en Hongrie.

La sélection complète sera dévoilée le 28 janvier par la capitaine Kathy Rinaldi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. Kim en balade, samedi matin, sur la plage du célèbre Burj Al Arab, l’hôtel aux... 7 étoiles. @News

    Tous les regards sur Kim Clijsters à Dubaï

  3. Tristan Moreau et Nathalie Van Tongelen, au coeur du nouveau spectacle, «
Studio 100 part en live
». © Mathieu Golinvaux

    Studio 100 sort de l’écran pour un nouveau show musical

La chronique
  • Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

    Saisissant la perche tendue récemment par David Van Reybrouck, je prends la plume. Le Roi et moi, nous avons un intérêt commun dans le dénouement de la crise politique actuelle. Que serait un Roi sans son royaume ? Que serait une constitutionnaliste sans sa Constitution ? En cas d’éclatement du pays, que deviendront le Roi, sa famille, ses palais et ses yachts ? En tant que constitutionnaliste, que ferai-je de ce know-how constitutionnel local inédit sur BHV, les matières personnalisables et l’autonomie constitutive ? Pas de doute : les constitutionnalistes belges et la famille royale feront le désespoir des bureaux de placement professionnel. De manière à la fois intéressée et désintéressée, je glisse donc au Roi quelques petites recettes.

    Ceci n’est pas une pipe...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: un conseil d’ami, n’essayez plus N-VA et PS

    Mais franchement, qui est surpris ? Koen Geens était bien culotté ce vendredi soir de rejeter la responsabilité de l’échec de sa mission sur Paul Magnette et le PS. Il fallait être Hibernatus ou moine ces derniers mois pour ne pas avoir compris que le PS ne monterait pas dans un gouvernement avec la N-VA. Certains observateurs s’en gaussaient vendredi matin : il n’y avait dans l’interview de Paul Magnette au Soir qu’une confirmation du « jamais avec la N-VA » tant de fois prononcé....

    Lire la suite