Accueil Société Régions Bruxelles

Les abeilles restent dans le brouillard

On va bientôt en savoir plus sur les abeilles sauvages à Bruxelles. Mais on n’y voit toujours pas très clair sur les domestiques qui pourraient les concurrencer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Elles furent naguère la coqueluche des entreprises et des administrations. Mais elles ont beaucoup moins la cote aujourd’hui. Car le soupçon grandit : la multiplication des ruches d’abeilles domestiques en ville pourrait nuire aux abeilles sauvages qu’elles chassent, dont elles sont concurrentes dans la recherche de nourriture ou qu’elles risquent de contaminer. A Bruxelles, on compte 150 espèces d’abeilles sauvages et on en sait assez peu sur elles, sinon qu’elles sont des pollinisatrices hors pair. Au second semestre 2020, un Atlas connu sous le nom de wildbnb viendra compléter les connaissances actuelles, pour mesurer la diversité et la santé des populations d’abeilles sauvages, établir une liste rouge des espèces actuellement menacées et les mesures à mettre en œuvre pour les protéger.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Traductions-Cuvelliez Marianne, mercredi 15 janvier 2020, 22:21

    Pourtant, elles apportent beaucoup ces petites bestioles d'après ce que j'ai appris auprès de spécialistes que j'ai fréquentées durant de longues années...

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs