Accueil Société Régions Bruxelles

Close au CA d’Anderlecht: «Pas en ligne avec les balises éthiques de l’accord de majorité bruxellois», dénonce Ecolo

La désignation du bourgmestre de Bruxelles au sein du CA d’Anderlecht comporte des risques de conflits d’intérêts selon Ecolo.

Info « Le Soir » - Temps de lecture: 2 min

Mardi, les dirigeants d’Anderlecht annonçaient, entre autres arrivées, la nomination du bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS) au sein du conseil d’administration du club. Vingt-quatre heures plus tard, la nouvelle a été largement commentée, en particulier pour les risques de conflits d’intérêts qui y seraient liés, et a fini par susciter la réaction officielle d’Ecolo, le partenaire de majorité du PS à la Ville de Bruxelles, qui visiblement n’a guère apprécié.

« La décision de Philippe Close est une décision personnelle qu’il a prise sans concertation avec nous », indique Benoit Hellings, premier échevin au nom d’Ecolo/Groen, en charge… des Sports au « Soir ». « Je la déplore. Pour deux raisons. D’une part, elle peut donner l’impression de mélanger les genres. Elle n’est pas en ligne avec les balises éthiques de notre accord de majorité, par rapport au cumul et aux conflits d’intérêts. D’autre part, elle peut donner l’impression qu’on revient sur l’idée que le stade roi Baudouin n’accueillera pas de club résident. Or, l’accord de majorité est très clair à ce sujet. Cela ne va pas. »

► Ecolo n’est pas le seul à avoir pointé mercredi ce genre de risques. Analyse sur Le Soir+.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , jeudi 16 janvier 2020, 11:19

    éthique ? Ce mot est-il connu au PS ?

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo