Coupe d’Angleterre: Manchester United élimine Wolverhampton et Dendoncker (1-0, vidéo)

@EPA
@EPA

Grâce à un but de Juan Mata (67e), Manchester United s’est qualifié pour les 16es de finale de la Coupe d’Angleterre de football, mercredi, au détriment de Wolverhampton (1-0). Le 4 janvier, les deux équipes s’étaient quittées sur un score vierge. Au prochain stade, les Mancuniens seront opposés au vainqueur du duel entre Tranmere et Watford du 23 janvier.

Lors du match disputé le 4 janvier, Wolverhampton avait été le plus proche de s’imposer, frappant notamment le poteau par Raul Jimenez (81e). Marcus Rashford avait aussi trouvé la transversale (70e) mais United n’a pas cadré la moindre tentative dans le match. À Old Trafford, les Wolves ont mieux démarré grâce à Adama Traoré, Raul Jimenez, Pedro Neto et Matt Doherty, qui a trouvé le poteau (30e). Après une réaction des Red Devils, les visiteurs ont repris le dessus notamment sur les phases arrêtées de Ruben Neves.

Le match était plus ouvert que le précédent. À la reprise, Manchester s’est installé dans le camp adverse et, lancé en profondeur dans le dos de la défense, Mata a trompé John Ruddy (67e, 1-0). Wolverhampton a bien tenté de réagir mais le bloc mancunien n’a pas bougé. Les Red Devils ont toutefois dû noter la sortie de Rashford sur blessure (80e).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le carnaval d’Alost suscite à nouveau la polémique.

    Carnaval d’Alost: le gouvernement israélien entre dans la polémique

  2. «
Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société
», a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin.

    Double fusillade en Allemagne: un terrorisme qui vise la guerre civile

  3. Air connu
: «
La norme sociale est défaillante en Belgique. Les conducteurs ont trop tendance à se vanter de rouler vite. L’image de la vitesse au volant est trop positive
».

    Le Belge est toujours addict à la vitesse

La chronique
  • Pourquoi le socialisme n’a jamais pris aux USA

    Après trois ans de harangues et d’imprécations envers Donald Trump, les choses sérieuses ont commencé pour l’opposition démocrate. Première étape, capitale : se choisir un(e) candidat(e) susceptible de rassembler une majorité d’Américains le 3 novembre prochain, pour battre le président sortant.

    Dans ce contexte, Bernie Sanders a entamé la course à l’investiture sur les chapeaux de roue : première place, ex aequo avec Pete Buttigieg, lors du caucus de l’Iowa et victoire dans la primaire du New Hampshire.

    Certes, le chemin est encore long jusqu’à la convention nationale de Milwaukee, prévue du 13 au 16 juillet, qui désignera le challenger de Trump. Mais ces succès du sénateur du Vermont, conjugués au départ catastrophique de Joe Biden – longtemps favori des sondages et du Parti – ont plongé l’appareil démocrate dans des abîmes de perplexité.

    Un sondage publié ce lundi sur le site de Newsweek aura sans...

    Lire la suite

  • Parce que le racisme tue…

    A ceux qui se demanderaient pourquoi développer des plans de lutte contre le racisme, pourquoi réguler les propos haineux, pourquoi s’indigner, condamner et aussi poursuivre ceux qui stigmatisent l’autre, le traitent comme un inférieur, à ceux qui s’étonnent qu’on ne trouve pas drôles les saluts nazis ou les caricatures antisémites fussent-ils servis en plat de résistance dans un restaurant ou sur un char dans un cortège, l’Allemagne apporte, hélas à nouveau,...

    Lire la suite