Accueil Société Régions Wallonie

Le pari d’un agriculteur wallon: du biocarburant à base de lisier et de fumier

Le gaz naturel compressé (CNG) reste le moins connu des carburants pour véhicules, mais gagne peu à peu du terrain. A Taverneux (Houffalize), un agriculteur producteur de biométhane va d’ici quelques mois le transformer en bio CNG.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

A l’heure où les automobilistes regardent avec attention les nouveautés du Salon de l’auto de Bruxelles, s’interrogeant sur le type de moteur à choisir, entre essence, diesel, électrique voire hydrogène, il existe un autre carburant dont on parle peu mais qui commence à se faire une petite place. En tout cas, de nouvelles stations sont installées progressivement. Il s’agit du CNG, le gaz naturel compressé, qu’il ne faut pas confondre avec le LNG (Liquid Natural Gas) utilisé par les poids lourds, ni avec le LPG pour voitures, le gaz de pétrole liquéfié constitué de propane et de butane.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs