Accueil Culture Scènes Les spectacles à l'affiche

Dieu le père Roda, ce mécréant au grand cœur

Ne vous fiez pas au titre. «  Dieu le père » voue un culte à la figure d’une mère. D’une sincérité ravageuse, le seul-en-scène de Roda brise quelques idées reçues sur la femme musulmane.

Jusqu’au 25 janvier au Théâtre de Poche (Bruxelles). Du 28 janvier au 2 février à la Vénerie / Espace Delvaux (Watermael-Boitsfort).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

On savait déjà que Roda Fawaz pouvait être une bête de scène. Depuis son On the road… A , sacrée meilleure découverte de l’année par les Prix de la critique en 2016, on connaissait son explosif potentiel comique. Mais ce qu’on ne savait pas, c’est que, sous le capot du fougueux bolide, se cachait aussi quelques pistons plus doux. Alors que le comédien dévoile toujours un peu plus de sa mécanique autobiographique, quelle surprise de trouver, entre les bougies et l’alternateur, de solides pièces de tendresse.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les spectacles à l'affiche

«Phèdre(s)»: les fables d’Ollone

Après le très remarqué «  Reflets d’un banquet », inspiré de Platon, Pauline d’Ollone s’attaque à un autre grand auteur classique : Racine. Au Théâtre des Martyrs, Phèdre se jette à l’eau, littéralement.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs