Accueil Société

Comment un médicament aide à sortir des profondeurs du coma

L’équipe de Steven Laureys reçoit un million pour approfondir ses recherches sur l’apomorphine. Plusieurs patients ont rétabli une communication avec leurs proches.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Daniel Azevedo tend la main droite vers son frère, Jorge, pour un « shake » étonnant. Il sourit quand on évoque son ancien lieu de résidence, qu’il a quitté avec regret. Il opine quand Jorge lui promet qu’un jour il remontera sur une échelle pour faire de si beaux murs. Peintre, c’était son métier. Un métier à risques. C’est pourtant en perdant conscience « banalement » dans un hôpital, après des examens de routine, qu’il s’est fracassé le côté gauche de la face sur une rampe qui affleurait. Pommette explosée, œil sans réaction, œdème galopant qui imposera de découper le crâne pour tenter le tout pour le tout. Il y a encore un an, Jorge était emballé comme une momie, trachéo pour respirer, sonde pour se nourrir, un œil sans réaction. « On pensait qu’il était perdu. Mais c’est un battant », souligne Jorge, son grand frère qui, avec sa petite famille, sont les seuls proches de Daniel en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs