Accueil Belgique Politique

Zakia Khattabi n’est pas élue juge à la Cour constitutionnelle

Un premier vote a eu lieu au terme duquel personne n’a été élu. Au terme du second tour, elle ne récolte que 38 votes.

Temps de lecture: 1 min

Le bureau s’est réunit et un second tour a été organisé ce matin à la Cour constitutionnelle. Au terme de ce second tour, Zakia Khattabi ne récolte que 38 votes, toujours pas assez pour être élue.

La procédure en vue de désigner un nouveau juge francophone à la Cour constitutionnelle sera relancée, a annoncé la présidente, Sabine Laruelle (MR).

Nouveau blocage

En décembre dernier, le Vlaams Belang et la N-VA avaient mis des bâtons dans les roues de l’ex-coprésidente d’Ecolo. Et le MR avait, au même moment, exposé des doutes quant à la candidate. La situation qui avait été rendue gênante avait poussé à un report de vote à ce vendredi 17 janvier.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Soy Zen, vendredi 17 janvier 2020, 16:44

    Il y a une hypocrisie ou un déni du côté francophone de ne pas vouloir accepter que le VB et la NVA sont des partis démocratiques qui sont rejetés par Mme Khattabi (de quelle droit?)

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 17 janvier 2020, 20:44

    Comment osez vous qualifier le VB de parti démocratique? L'ignorance est décidément la meilleur alliée des extrémistes. Le VB est un parti d'extrême droite et il n'est pas que l'Histoire rappeler la nature profondément autoritaire et anti-démocratique de ce parti. Regardez autour de vous. Renseignez vous au lieu de commettre des commentaires absurdes. Le VB est un parti fasciste.

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, vendredi 17 janvier 2020, 15:23

    Excellente chose.

  • Posté par Sergent Philippe, vendredi 17 janvier 2020, 14:06

    Comment voulez-vous expliquer à un non-habitant du Royaume l'absurdité d'un système qui doit remplacer à une fonction un francophone proposé par Ecolo et accepté à l'époque par le Sénat, par un francophone présenté par le même parti... et refusé pour de bêtes considérations politiciennes? Est-il vraiment impossible de mettre en place un système où un juge francophone est désigné par les francophones (qu'il représente)? Idem pour un juge néerlandophone qui serait nommé par les néerlandophones. C'est comme si on demandait à un collège espagnol de nommer un Catalan pour représenter la Catalogne. Une démocratie ne veut-elle pas que, par définition, ce soient les gens qui sont représentés qui désignent leur représentant? Voilà où conduit l'absurde d'une Belgique surréaliste. Ceci dit, je ne me prononce pas sur les qualités et compétences de Madame Khattabi, comme d'aucuns osent le faire dans ces commentaires - sans beaucoup d'argumentation sur le fond. Le principe de la séparation des pouvoirs ne s'oppose pas à ce que le pouvoir législatif désigne les juges - ils sont tous nommés par lui ! La séparation des pouvoirs, c'est la non-ingérence dans le pouvoir de l'autre : autrement dit : le législatif n'a pas le pouvoir de dégommer un juge. Nommé, c'est nommé.

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 17 janvier 2020, 13:54

    Le triomphe grotesque du mensonge, de la diffamation au service du racisme. Jour de pluie pour ce qu'il reste du Sénat. Mme Laruelle a tout de même eu la décence d'appeler les sénateurs VB au silence au moment où ceux là fêtaient bruyamment leur victoire pathétique. Doit on se plaindre? Certainement pas. Le combat continue contre l'obscurantisme. Il y a des temps qui viennent et il suffit de regarder en arrière pour savoir qu'on arrête pas le progrès. D'ailleurs Madame Khattabi a obtenu une victoire de 38 sièges sur 60. Il s'en est fallu d'un cheveu, la prochaine sera la bonne.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une